African Universities by numbers: Monitoring and evaluation dilemma

Abstract: 
This articles draws from experiences of engaging African Universities to assemble basic data on their training and research performance which ordinarily would be readily available as a good practice for internal and external accountability, and specifically to respond to the requirements of higher education regulatory frameworks. The difficulty in obtaining this data is a testimony that there is little attention by universities to establish and institute the basic monitoring and evaluation framework to track and assess their performance. This paper gives the general overview and draws lessons from different education systems outside the continent to which African universities may consider putting into consideration. The old paradigm of business as usual is long gone. Universities need to rethink on how they position themselves into the development space which requires advancement in results based monitoring and evaluation frameworks that are oriented to development goals and system functioning. The rationale for investment in higher education to a larger extent is dependent on how universities demonstrate quality evidence and substantiation of progress on particular dimensions of the industry progress markers.
Cet article puise des expériences d’engagement des universités africaines pour assembler des données de base sur leur formation et les performances de recherche qui seraient normalement facilement disponibles comme une bonne pratique pour la reddition de comptes interne et externe, et en particulier pour répondre aux exigences des cadres réglementaires de l’enseignement supérieur. La difficulté d’obtention de ces données témoigne le manque d’attention des universités pour établir et mettre en place le cadre de suivi et évaluation de base pour suivre et évaluer leur performance. Ce document donne l’aperçu général et tire des leçons de différents systèmes éducatifs en dehors du continent lesquelles les universités africaines peuvent adopter. L’ancien paradigme des affaires d’habitude est révolu. Les universités doivent repenser la façon dont elles se positionnent dans l’espace de développement qui nécessite une avancée dans les résultats des cadres de suivi et d’évaluation qui sont orientés vers des objectifs de développement et le fonctionnement du système. La justification de l’investissement dans l’enseignement supérieur dépend dans une large mesure de la façon dont les universités démontrent la preuve de la qualité et la justification des progrès sur les dimensions particulières des marqueurs du progrès de l’industrie.
Language: 
Date of publication: 
2016
Country: 
Region Focus: 
East Africa
Volume: 
14
Number: 
Part 1
Pagination: 
305-312
Collection: 
RUFORUM Working document series
RUFORUM Conferences and Workshops
Agris Subject Categories: 
Licence conditions: 
Open Access
Form: 
Web resource
Publisher: 
ISSN: 
1607-9345