Allocative efficiency in potato production in lowland areas of Uganda

Abstract: 
Potato (Solanum tuberasum) is an important crop in Uganda. Although it was traditionally grown in highland areas, its cultivation has now spread to lowlands. However there is limited information on the performance of potato within the low altitudes and how resources are allocated to attain maximum profit. A study involving 276 potato farmers was carried out to; i) characterize potato farmers in the lowland districts, and ii) estimate the level of allocative efficiency among potato farmers. Data were analysed by way of t-test and linear ordinary least squares regression. Results showed a significant difference in household size, age, area allocated to potato, extension contact access, output and capital among potato farmers that planted potato in both seasons and those that planted potato in one season. Potato farmers who planted in both seasons also had significantly more experience in potato production compared to those that planted in one season. Farmers who planted potatoes in both seasons had more land allocated to it. There was inefficient in-put allocation with the allocative efficiency index being either greater than or less than one. This study has shown that inputs used by potato farmers were allocated inefficiently and farmers who planted in two seasons were found to be more experience, allocated more land to potato, produced more output and used more capital. It is recommended for potato farmers to increase on capital used, reduce on labour and land allocated to potato.
La pomme de terre (Solanum tuberasum) est une culture importante en Ouganda. Bien qu’elle ait été traditionnellement cultivée dans les zones montagneuses, sa culture s’est maintenant étendue aux plaines. Cependant, il y a peu d’informations sur la performance de la pomme de terrimum de profit. Une étude portant e dans les plaines et l’allocation des ressources pour atteindre le maxsur 276 producteurs de pommes de terre a été effectuée pour; i) caractériser les producteurs de pommes de terre dans les districts de plaine, et ii) estimer le niveau de l’allocation efficace par les producteurs de pommes de terre. Les données ont été analysées par un t-test et une régression ordinaire linéaire des moindres carrées. Les résultats ont montré une différence significative dans la taille du ménage, l’âge, la zone allouée à la pomme de terre, l’accès à la vulgarisation, le capital et la production entre les producteurs de pommes de terre qui ont planté la pomme de terre au cours des deux saisons et ceux qui ont planté la pomme de terre pendant une seule saison. Les producteurs de pommes de terre qui ont planté dans les deux saisons ont également plus d’expérience dans la production de pommes de terre que ceux qui ont planté pendant une saison. Les producteurs qui ont planté des pommes de terre dans les deux saisons avaient alloué plus de terres à la culture. Une mauvaise allocation d’intrants a été constaté avec l’indice d’efficacité de l’allocation étant soit supérieur ou inférieur à un. Cette étude a montré que les intrants utilisés par les producteurs de pommes de terre ont été mal alloués, que les producteurs qui ont planté la pomme de terre sur les deux saisons ont plus d’expérience, allouent plus de terres pour la pomme de terre, produisent plus et utilisent plus de capital. Il est recommandé pour les producteurs de pommes de terre d’augmenter le capital utilisé, réduire le travail et la terre allouée à la pomme de terre.
Language: 
Date of publication: 
2016
Country: 
Region Focus: 
East Africa
University/affiliation: 
Volume: 
14
Number: 
Part 1
Pagination: 
609-614
Collection: 
RUFORUM Working document series
RUFORUM Conferences and Workshops
Licence conditions: 
Open Access
Access restriction: 
Form: 
Web resource
Publisher: 
ISSN: 
1607-9345
E_ISSN: 
Edition: