Assessing the prospects for tertiary agricultural education in Africa

Abstract: 
In order to reduce hunger and poverty across the African continent and build international competitiveness of the African agricultural sector, it will be necessary to trigger and maintain substantial rates of annual agricultural productivity growth. However, this will not be possible without substantial changes and reforms that address all aspects of agriculture in the continent. African leaders and other important stakeholders recognise that Tertiary Agriculture Education (TAE) in Africa can have an important role on it. In fact, it has been increasingly understood that suitable TAE might be a necessary condition for the training of an African workforce able to lead the necessary changes. The main objective of this Prospective Study (PS) is to analyse, with a medium to long term perspective and a continental African based focus, what changes are expected in the agri-food sector, and how these changes will and should affect the development of TAE in Africa (including higher education, R&D and technology transfer). The study includes a systematic literature review, a prospective analysis using the Delphi method, and focus groups to validate and discuss the results. The literature review allowed to identify the importance of several interlinked factors that may severely limit agricultural productivity in Africa. Some changes in this respect are currently being addressed by a number of African institutions that have taken up the effort to reform African TAE. Preliminary results of the survey will also be presented, identifying possible areas of development of TAE in Africa.
Afin de réduire la faim et la pauvreté sur le continent africain et renforcer la compétitivité internationale du secteur agricole en Afrique, il sera nécessaire de déclencher et de maintenir des taux importants de croissance annuelle de la productivité agricole. Toutefois, ceci ne sera pas possible sans des changements importants et des réformes qui portent sur tous les aspects de l’agriculture sur le continent. Les dirigeants africains et d’autres parties prenantes importantes reconnaissent que l’enseignement tertiaire Agriculture (TAE) en Afrique peut avoir un rôle important à ce sujet. En fait, il a été de plus en plus compris qu’une bonne appropriation de TAE pourrait être une condition nécessaire pour la formation de la maind’oeuvre africaine capable de conduire les changements nécessaires. L’objectif principal de cette étude de prospective (PS) est d’analyser, avec une perspective de moyen à long terme et une mise au point sur la base de l’Afrique continentale, et quels changements sont attendus dans le secteur agro-alimentaire, et comment ces changements vont et devraient influer le développement de TAE en Afrique (y compris l’enseignement supérieur, le R & D et le transfert de technologie). L’étude comprend un examen systématique de la littérature, une analyse prospective en utilisant la méthode Delphi, et des groupes cibles pour valider et discuter des résultats. La revue de la littérature a permis d’identifier l’importance de plusieurs facteurs interdépendants qui peuvent dignement limiter la productivité agricole en Afrique. Certains changements dans ce domaine sont actuellement traités par un certain nombre d’institutions africaines qui ont eu l’effort de réformer le TAE africain. Les résultats préliminaires de l’enquête seront également présentés, en identifiant les domaines possibles de développement de TAE en Afrique.
Language: 
Date of publication: 
2014
Region Focus: 
Africa Wide
Collection: 
RUFORUM Conferences and Workshops
Licence conditions: 
Open Access
Access restriction: 
Form: 
Printed resource
Publisher: 
ISSN: 
E_ISSN: 
Edition: 
Extent: 
99 - 100