Challenges and opportunities for regional capacity building for sustainable natural resource management and agricultural productivity under changing climate: A case of South Sudan

Abstract: 
The East African region has an agricultural led economy and its population depends on natural resources for their livelihoods and development. Agricultural productivity and natural resources are however increasingly facing threats from the variable and changing climates, which is likely to negatively impact on development. In addition the countries of East African region are contending with a range of common development challenges notably natural resource degradation, decreasing agricultural productivity, rapid population growth and high poverty levels. These challenges have undermined efforts of governments to reduce poverty and improve human welfare. One of the key impediments to finding solutions to the above challenges is lack of sufficient human capacity with the right skills and mind-set to address national development challenges. Higher institutions of learning in East Africa are expected to contribute to the generation of solutions to obviate these challenges through supplying knowledgeable and multi-skilled graduates as well as providing evidence-based options to support formulation of interventions and friendly policies for accelerating national development. Most of the universities in East Africa are going through transformations geared at one major goal of responding innovatively to the national challenges and needs. Unfortunately, to be involved, the universities have to build their capacities in critical areas especially natural resource management and sustainable agriculture. In recognition of this fact, three universities in the south (University of Juba, Addis Ababa University and Makerere University) and one from the north (Norwegian University of Life Sciences) developed a project entitled “Regional Capacity Building for Sustainable Natural Resource Management and Agricultural Productivity under Changing Climate” (CAPSNAC). Recognising that the new state of South Sudan was in great need of capacity building as it was recovering from over two decades of conflict, and that the University of Juba had lost 50% of its staff to Sudan during the transition, the projects puts emphasis on University of Juba. This project, which is supported by NORAD, aims at taking advantage of the combined strength of the four universities to build human capacity of University of Juba in South Sudan. The goal of this regionally focused project is to increase the relevance of southern universities in addressing national and regional development challenges in environment, natural resource management and climate change, with special attention in the project given to the University of Juba. The overall goal is to enable the partner institutions to provide innovative teaching, learning, research and outreach services that are responsive to the needs of their clientele. This paper shares the achievements, challenges and opportunities of implementing a collaborative regional capacity building program in natural resource management and agricultural productivity. It also compares the CAPSNAC model with other models in the region used in regional capacity building programs and proposes “dos and don’ts” in regional capacity building programs.
L’Afrique orientale a une économie essentiellement agricole et la subsistance et le développement de sa population dépend des ressources naturelles. La productivité agricole et les ressources naturelles sont cependant en train de faire face aux menaces des changements climatiques, qui va probablement avoir un impact négatif sur le développement. En outre, les pays de la région de l’Afrique de l’Est sont en train de lutter contre les défis communs de développement notamment, la dégradation des ressources naturelles, la baisse de la productivité agricole, explosion démographique et de taux élevés de pauvreté. Ces défis ont affaibli les efforts des gouvernements à réduire la pauvreté et améliorer le bienêtre humain. L’un des obstacles clés qui entravent la lutte contre les défis suscités, est l’insuffisance en ressources humaines avec les compétences requises et une mentalité à résoudre les défis de développement. Les institutions supérieures d’apprentissage en Afrique de l’Est sont attendues à contribuer à l’engendrement de solutions pour prévenir ces défis en livrant sur le marché des diplômés bien formés et compétents ainsi que de fournir des options pratiques pour appuyer la formulation d’interventions et de politiques adaptées pour l’accélération du développement national. La majorité des universités d’Afrique de l’Est sont en train de connaitre de transformations vers un principal but qui est de répondre aux défis et besoins nationaux de façon innovante. Malheureusement, pour être impliquées, les universités doivent renforcer leurs capacités dans les domaines critiques notamment, la gestion des ressources naturelles et l’agriculture durable. Prenant conscience de ce fait, trois universités du Sud (Université de Juba, Université d’Addis Ababa et l’université de Makerere) et une du Nord (L’université norvégienne des sciences de la vie) ont développé un projet intitulé ‘’Renforcement régional des capacités pour une gestion durable des ressources naturelles et de la productivité agricole sous les changements climatiques’’ (CAPSNAC). Reconnaissant que le tout jeune Etat du Sud Soudan était en grand besoins de renforcement de capacité puise qu’il se rétablissait du long conflit de deux décennies, et que l’Université de Juba avait perdu 50% de son personnel durant la transition, une attention particulière a été accordée à l’université de Juba dans le projet. Ce projet supporté par NORAD, vise à profiter de la force combinée de quatre universités pour renforcer la capacité en ressources humaines de l’université de Juba au Sud Soudan. Le but de ce projet à vision régionale, est de d’accroître importance des universités du Sud à faire face aux défis de développement nationaux et régionaux en environnement gestion des ressources naturelles et changements climatiques avec une attention particulière accordée à l’université de Juba. L’objectif général est d’amener les institutions partenaires à mettre à fournir un enseignement, un apprentissage, une recherche et une vulgarisation innovantes qui répondent aux besoins de leur clientèle. Cet article vient pour disséminer les résultats, difficultés et opportunités de la mise en oeuvre d’un projet régional de renforcement de capacités en gestion des ressources naturelles et la productivité agricole. Il compare aussi le model CAPSNAC à d’autres dans la région utilisés pour des programmes régionaux le renforcement des capacités et propose des préceptes dans les programmes régionaux de renforcement de capacité.
Language: 
Country: 
Region Focus: 
North Africa
Volume: 
14
Number: 
3
Pagination: 
13 - 22
Collection: 
RUFORUM Working document series
Licence conditions: 
Open Access
Access restriction: 
Form: 
Web resource
Publisher: 
ISSN: 
1607-9345
E_ISSN: 
Edition: