Cost-sharing of agricultural extension service: What patterns are most effective in Nigeria?

Abstract: 
With recent changes in the financing and delivery of agricultural extension service worldwide due to inability of some governments to cope with varied needs of clients, most reforms initiated tend towards a pluralistic approach and financial participation of all stakeholders. Cost-sharing, which is a system where beneficiaries of a service pay user fees is one of the options strongly considered by stakeholders as a sustainability strategy with the potential to generate resources for technology transfers and best practices in agriculture for increased productivity and income. Cost-sharing strategy is an emerging model being practised in both developed and developing countries. The author examined stakeholders’ (extension professionals and farmers) opinions on the appropriate patterns for cost-sharing of agricultural extension service in Nigeria. The study was carried out in six geopolitical zones of Nigeria between 2006 and 2007. Multistage random sampling technique was applied in the selection of respondents. A sample size of 268 farmers and 272 extension professionals participated in the study. Mean scores and t-test statistics were used in data analysis. Results show that the stakeholders’ overall opinion on the appropriate pattern for cost-sharing was that beneficiaries of a service should pay specified amounts to the extension organization every farming season through their cooperative societies. Results further show that there were significant difference in the opinions of both farmers and extension professionals on some patterns for cost-sharing with farmers having more ideas for sharing costs of extension services than the extension professionals. It was concluded that for cost-sharing to be effective, all the stakeholders have to participate in decision-making and implementation processes in the agricultural extension system.
Avec les récents changements dans le financement et la prestation de services de vulgarisation agricole dans le monde entier en raison de l’incapacité de certains gouvernements à faire face à des besoins variés des clients, la plupart des réformes engagées tendent vers une approche pluraliste et la participation financière de toutes les parties prenantes. Le partage des coûts, qui est un système où les bénéficiaires d’un service des frais d’utilisation de la rémunération est l’une des options fortement considérées par les intervenants comme une stratégie de développement durable avec le potentiel de générer des ressources pour les transferts de technologie et les meilleures pratiques dans l’agriculture pour accroître la productivité et les revenus. La stratégie de partage des coûts est un nouveau modèle pratiqué dans les pays développés et en développement. L’auteur a examiné (professionnels de la vulgarisation et les agriculteurs) les opinions des parties prenantes sur les modèles appropriés pour le partage des coûts des services de vulgarisation agricole au Nigeria. L’étude a été menée dans six zones géopolitiques du Nigeria entre 2006 et 2007. La technique d’échantillonnage aléatoire à plusieurs degrés a été appliquée dans la sélection des répondants. Un échantillonnage de 268 agriculteurs et 272 professionnels de la vulgarisation ont participé à l’étude. Les scores moyens et les statistiques du test-t ont été utilisés dans l’analyse des données. Les résultats montrent que l’opinion générale des parties prenantes sur le modèle approprié pour le partage des coûts était que les bénéficiaires d’un service devraient payer des montants spécifiés à l’organisation d’extension à chaque saison agricole à travers leurs sociétés coopératives. Les résultats montrent en outre qu’il y avait de différence significative dans les opinions des agriculteurs et des professionnels de la vulgarisation sur certains modèles de partage des coûts avec les agriculteurs ayant plus d’idées pour le partage des coûts des services de vulgarisation que les professionnels de la vulgarisation. Il a été conclu que le partage des coûts pour être efficace, tous les acteurs doivent participer à la prise de décision et les processus de mise en œuvre dans le système de vulgarisation agricole.
Language: 
Date of publication: 
2014
Country: 
Region Focus: 
West Africa
Author/Editor(s): 
Collection: 
RUFORUM Conferences and Workshops
Licence conditions: 
Open Access
Access restriction: 
Form: 
Printed resource
Publisher: 
ISSN: 
E_ISSN: 
Edition: 
Extent: 
649 - 650