The dissonance between concept and practice: The WATERCAP project as an example of a partial paradigm shift towards system innovation

Abstract: 
Approaches related to system innovation, including participatory action and monitoring have become mainstream in planning and implementing development projects. It is far from clear, however, what different stakeholders mean when they commit to these approaches. This study investigated a specific project “Strengthening Universities Capacities for Mitigating Climate Change Induced Water Vulnerabilities in East Africa – WATERCAP” to understand how stakeholders conceptualized these approaches and put them into practice. The project intended to strengthen the capacities of universities in East Africa to mitigate climate change induced water vulnerability. We used indicators derived from concepts of innovation systems and Reflexive Monitoring and Action to analyze data gathered by applying qualitative methods. Our results show a dissonance between espoused theory and practice, as structural realities and personal interests dominated the project processes. The study raises the question whether communicative action for system innovation can be achieved in results-oriented development projects which require accountability to external donors.
Les approches liées à l’innovation du système, y compris les actions participatives et le suivi, sont devenus importants dans la planification et la mise en oeuvre des projets de développement. Il est, cependant, loin d’être clair, ce que les différentes parties prenantes disent quand ils s’engagent dans ces approches. Cette étude a examiné un projet spécifique, celui de « Renforcement des capacités des universités pour atténuer les changements climatiques induits à vulnérabilité de l’eau en Afrique de l’Est – WATERCAP », pour comprendre comment les acteurs avaient conceptualisé ces approches et leurs mises en pratique. Le projet vise à renforcer les capacités des universités en Afrique de l’Est pour atténuer le changement climatique dû à la déficience de l’eau. Nous avons utilisé des indicateurs dérivés des concepts des systèmes d’innovation et de Monitoring et Action Réflexive pour analyser les données recueillies par l’application de méthodes qualitatives. Nos résultats montrent une dissonance entre la théorie et la pratique utilisées, comme si des réalités structurelles et les intérêts personnels avaient dominé les processus de projet. L’étude soulève la question de savoir si l’action communicative de l’innovation du système peut être réalisée dans des projets axés sur les résultats de développement qui exigent la reddition de comptes aux bailleurs de fonds externes.
Language: 
The WATERCAP project as an example of a partial paradigm shift towards system innovation
Date of publication: 
2014
Country: 
Region Focus: 
East Africa
University/affiliation: 
Collection: 
RUFORUM Conferences and Workshops
Agris Subject Categories: 
Licence conditions: 
Open Access
Access restriction: 
Form: 
Printed resource
Publisher: 
ISSN: 
E_ISSN: 
Edition: 
Extent: 
173 - 176