Effects of ethephon and potassium nitrate on off-season flower induction in mango

Abstract: 
Mango (Mangifera indica) fruit production in Kenya is seasonal with peak and off seasons – one of the contributing factors to postharvest losses. Off-season flower induction is a strategy that can be used to address mango seasonality. Manipulation of mango trees to produce an off-season crop can be achieved through application of flower induction chemicals. In the present study, the two flower induction chemicals, potassium nitrate (KNO3) and ethephon were evaluated on two mango varieties: ‘Apple’ and ‘Ngowe’. The study was conducted in two agro-ecological zones (AEZs) of Kenya namely, Embu County (a high potential AEZ) and Makueni County (a low potential AEZ). The age of the trees used in the experiment were of similar size and vigor with an average age of 6 to 8 years. Potassium nitrate was applied at two concentrations (2 and 4%), while ethephon was applied at three concentrations (300, 600 and 1000ppm) and compared to a control (water). Prior to spraying, 100 terminal shoots were marked randomly on each tree for percentage flowering determination. After inflorescence development, 20 panicles per tree were marked randomly on each tree to monitor fruit set. The experiment was laid out in a randomized complete block design with three replicates and three trees per treatment. Effect of the treatments was established from reproductive growth parameters including days to flowering and fruit set, number of panicles per tree and average fruit set per 20 panicles. Potassium (4%) increased percentage flowering (% of tagged shoots) in both ‘Ngowe’ and ‘Apple’ in both AEZs. In Embu, 4% KNO3 resulted in 46% flowering in ‘Ngowe’ compared to 4% in ‘Apple’. On the contrary, in Makueni, the response was greater in ‘Apple’ (60%) compared to ‘Ngowe’ (27%). Response to ethephon increased with concentration with the 1000 ppm giving the best response; 22 and 28% flowering (% of tagged shoots) for Embu and Makueni, respectively, in ‘Ngowe’. In both AEZs and varieties, flowering was d” 3% in untreated controls. Time to flowering was significantly shortened by both KNO3 and ethephon treatments with ‘Ngowe’ being more responsive than ‘Apple’. Significant treatment effect (pd” 0.05) was observed on fruit set with 4% KNO3 and 1000 ppm ethephon resulting in the highest fruit set in both AEZs and varieties. The findings reveal the potential of KNO3 and ethephon to induce off-season flowering in ‘Apple’ and ‘Ngowe’. Further studies are on course to optimize the treatments for commercial application.
La production de fruits de mangue (Mangiferaindica) au Kenya est saisonnière avec un pic et hors-saison - l’un des facteurs qui contribuent à des pertes post-récolte. L’induction florale hors saison est une stratégie qui peut être utilisée pour répondre à la saisonnalité de la mangue. La manipulation des manguiers pour produire une culture de contre-saison peut être atteinte par l’application d’introduction chimique de fleur. Dans la présente étude, les deux produits chimiques d’introduction de fleur, le nitrate de potassium (KNO 3) et l’éthéphon ont été évalués sur deux variétés de mangue: «Pomme» et «Ngowe ». L’étude a été menée dans deux zones agro-écologiques (ZAE) du Kenya à savoir, le comté d’Embu (un fort potentiel AEZ) et du comté de Makueni (un faible potentiel AEZ). L’âge des arbres utilisés dans l’expérience étaient de taille similaire et la vigueur avec une moyenne d’âge de 6 à 8 ans. Le nitrate de potassium a été appliqué à deux concentrations (2 à 4%), tandis que l’éthéphon a été appliqué à trois concentrations (300, 600 et 1000ppm) et comparée à un contrôle (eau). Avant la pulvérisation, 100 pousses terminales ont été marquées au hasard sur chaque arbre pour le pourcentage de détermination de la floraison. Après le développement de l’inflorescence, 20 panicules par arbre ont été marquées au hasard sur chaque arbre pour contrôler la mise à fruit. L’expérience a été aménagée dans une conception en blocs aléatoires complets avec trois répétitions et trois arbres par traitement. L’effet des traitements a été établi à partir des paramètres de croissance de la reproduction, y compris les jours à la floraison et à la nouaison, le nombre de panicules par arbre et la nouaison moyenne par 20 panicules. Le potassium (4%) a augmenté le pourcentage de floraison (% de pousses marqués) à la fois «Ngowe» et «Pomme» à la fois dans les ZAE. En Embu, 4% KNO3 a donné lieu à 46% de floraison dans «Ngowe» comparativement à 4% dans « Pomme ». Au contraire, dans Makueni, la réponse était plus grande dans « Pomme » (60%) par rapport à «Ngowe » (27%). La réponse à l’éthéphon a augmenté avec la concentration de la 1000 ppm en donnant la meilleure réponse; 22 et 28% de floraison (% de pousses marqués) pour Embu et de Makueni, respectivement, dans «Ngowe ». Dans les deux zones agro-écologiques et des variétés, la floraison a été de 3% chez les marques non traités. Le temps de la floraison a été réduit de façon significative à la fois par KNO3 et les traitements de l’éthéphon avec « Ngowe » étant plus réactif que «Pomme». L’effet significatif du traitement (pd “0,05) a été observée sur les fruits de sertie de 4% KNO3 et 1000 ppm éthéphon résultant de l’ensemble des fruits le plus élevés dans les deux zones agro-écologiques et les variétés. Les résultats révèlent le potentiel de KNO3 et l’éthéphon pour induire la floraison hors saison dans «Pomme » et «Ngowe ». D’autres études sont en cours pour optimiser les traitements pour une application commerciale.
Language: 
Date of publication: 
2014
Country: 
Region Focus: 
East Africa
University/affiliation: 
Collection: 
RUFORUM Conferences and Workshops
Licence conditions: 
Open Access
Access restriction: 
Form: 
Printed resource
Publisher: 
ISSN: 
E_ISSN: 
Edition: 
Extent: 
241 - 246