Efficacy of manual seed sorting methods in reduction of transmission of rice and cowpea seed-borne diseases

Abstract: 
The production of rice and cowpea in Uganda is increasing in acreage rather than productivity. This is attributed to a number of factors, mainly seed-borne diseases. The farmers in Uganda mainly use farm saved seeds for planting. These seed are infected with a wide range of seed-borne pathogens, which result into diseases in the field. The objective of this study was to evaluate the effectiveness of sorting rice and cowpea seed by 15% salt solution density and by hand in reduction of transmission of seed-borne diseases, improvement of germination and yield in the field. Seed dressing with mancozeb (2%) and unsorted seed were included as control. Results indicate that the treatment methods used significantly (P<0.05) improved rice and cowpea seed germination, with the highest germination recorded in seed dressed with fungicides and sorted by 15% salt solution density than in those which are hand sorted. Rice blast and brown leaf spot were recorded on rice, while on cowpea, Cercospora leaf spots (Cercospora cruenta and C. canescens), septoria leaf spots (S. vignae and S. vignicola), brown blotch and sphaceloma scab (Elsinoe phaseoli) were recorded. The lowest disease incidences were recorded in plots planted with seeds sorted by salt solution (15%) density and seeds dressed with mancozeb than hand sorted seeds. Similarly, rice and cowpea yield was improved by seed dressing and 15% salt solution density, compared to hand sorted and unsorted seed. Therefore, 15% salt solution density can be used as an alternative to seed dressing in reducing transmission of rice and cowpea seed-borne diseases and improving rice germination and yield. This should be popularized among the farmers to improve rice yield in the farm.
La production de riz et de petit pois en Ouganda est en augmentation sur le plan de la surface cultivée plus qu’en termes de productivité. Ceci est attribué à un certain nombre de critères, notamment les maladies provenant des semences. Le planteur en Ouganda utilise généralement des semences récupérées et gardées au niveau de la ferme pour une nouvelle saison culturale. Ces semences sont infectées par une gamme variée d’agents pathogènes de la semence, résultant en diverses maladies au niveau du champ. L’objectif de cette étude était d’évaluer l’efficacité de la sélection de riz et petit pois par solution salée à 15% de densité et à la main, par rapport à la réduction de la transmission de maladies provenant de la semence, l’amélioration de la germination et du rendement dans le champ. Les semences par traitement au mancozeb (2%) et semences non sélectionnées étaient incluses dans le contrôle. Les résultats ont indiqué que les méthodes utilisées amélioraient significativement (P<0.05) la germination des semences de riz et petit pois, avec la germination la plus élevée étant celle avec des semences traitées aux fongicides et sélectionnées par solution salée à 15% de densité plutôt que celles qui sont formées à la main. Rice blast et brown leaf spot étaient remarqués sur le riz pendant que sur le petit-pois, Cercospora leaf spot (Cercospora cruenta et C. canescens), septoria leaf spots (S. vigna et S. vignicola), brown blotch et spatcheloma scab (Elsinoe phaseoli) étaient remarqués. Les incidences de maladie les plus faibles étaient enregistrées au niveau des parcelles plantées avec des semences sélectionnées par solution salée (densité 15%) et semences traitées au mancozeb par rapport aux semences sélectionnées à la main. De manière similaire, le rendement de riz et petit pois était amélioré par traitement de semence et solution salée à densité 15%, en comparaison aux semences sélectionnées à la main et non sélectionnées. Par conséquent, la solution salée à densité 15% peut être utilisée comme alternative dans le traitement de semences en vue de la réduction de la transmission des maladies provenant des semences et l’amélioration de la germination et du rendement de riz et du petit pois. Ceci devrait être rendu populaire au milieu des cultivateurs pour pouvoir améliorer le rendement de riz au niveau de la ferme.
Language: 
Date of publication: 
2005
Country: 
Region Focus: 
East Africa
Author/Editor(s): 
University/affiliation: 
Collection: 
RUFORUM Theses and Dissertations
Licence conditions: 
Open Access
Access restriction: 
Supervisor: 
Prof. Adipala Ekwamu (Executive Secretary for RUFORUM) , Dr. Edema Richard (Muk)
Form: 
Printed resource
ISSN: 
E_ISSN: 
Edition: 
Extent: 
xii,83