Genetic diversity among sorghum landraces of southwestern highlands of Uganda

Abstract: 
Sorghum (Sorghum bicolor L. Moench) is an economic and staple crop in sub-Saharan Africa. The genetic diversity in its germplasm is an invaluable aid for its crop improvement. The objective of this study was to assess the existing genetic diversity among sorghum landraces in the southwestern highlands of Uganda. A total of 47 sorghum landraces, collected from southwestern highlands of Uganda, were characterised using 12 qualitative and 13 quantitative traits. The study was conducted at Kachwekano Research Farm in Kabale District, at an altitude of 2,223 m above sea level, during growing season of December 2014 to August 2015. Panicle shape and compactness were the most varied qualitative traits. Grain yield (1.23 to 11.31 t ha-1) and plant height (144.7 to 351.6 cm) were among quantitative traits that showed high variability. Days to 50% flowering (115 to 130 days) showed the least variability. Results of UPGMA cluster analysis generated a dendrogram with three clusters. Panicle weight, leaf width, stem girth, exertion length, peduncle length, panicle shape and compactness, glume colour and threshability were major traits responsible for the observed clustering (P<0.001). Principal Component Analysis revealed the largest variation contributors.
Le sorgho (Sorghum bicolor L. Moench) est une culture vivrière de grande consommation en Afrique au sud du Sahara. La diversité génétique au sein de son germplasm est d’une valeur incalculable pour la production de semences améliorées. L’objectif de la présente étude était d’évaluer la diversité existante au sein des cultivars des plateaux du Sud-ouest d’Ouganda. Au total, 47 accessions de sorgho, collectées des plateaux du Sud-ouest d’Ouganda, ont été caractérisées en se servant de 12 traits quantitatifs et de 13 traits qualitatifs. L’étude s’est déroulée à la ferme de recherche de Kachwekano dans le district de Kabalé, zone située à 2223m d’altitude, pendant la saison culturales de Decembre 2014 à Août 2015. La forme des panicules, et leur densité étaient les traits qualitatifs les plus diversifiés. Le rendement en grains (1,23 à 11,31 t ha-1) et la hauteur des plants (144,7 à 351,6 cm) étaient les traits quantitatifs ayant présenté une grande variabilité. Le délai de 50% de floraison (115 à 130 jours) était le trait le moins variable. La classification numérique a généré un dendrogramme avec trois groupes. Le poids des panicules, la largeur des feuilles, la circonférence de la tige, la longeur des insertions, la longueur des pédoncules, la forme des panicules et leur densité, la couleur de la glume et la facilité au décorticage étaient les traits majeurs ayant contribué à la répartition en groupes (P<0.001). L’analyse en composantes principales a révélé les contributeurs à la plus grande variabilité.
Language: 
Date of publication: 
2016
Country: 
Region Focus: 
East Africa
University/affiliation: 
Volume: 
24
Number: 
2
Pagination: 
179 - 190
Collection: 
RUFORUM Journal Articles
Licence conditions: 
Open Access
Access restriction: 
Form: 
Web resource
ISSN: 
1021-9730/2016
E_ISSN: 
Edition: