Growth characteristics of selected indigenous legumes for livestock feeds in Namibia

Abstract: 
The study was conducted to evaluate the growth characteristics of seven (7) indigenous forage legumes in Namibia in comparison to lucerne as potential livestock fodder. A split-plot design was used with fertiliser level as the main factor and legume species as the secondary factor. Single super phosphate was applied at four (4) levels (0, 20, 40 and 60 kg/ha) to each of eight (8) legumes, each with three (3) replications. The growth of the legumes was monitored over a period of 2 months (April-May 2014), with heights recorded fortnightly. Results showed that Lablab purpureus grew faster (P < .001) than all the other legumes. The least square means (cm/day) were: Canavalia ensiformis 0.241 ± 0.093; Clotalaria heidmannii 0.214 ± 0.109; Cullen tomentosum 0.151 ± 0.116; Lablab purpureus 0.874 ± 0.102; Otoptera burchellii 0.079 ± 0.093; Vigna lobatifolia 0.012 ± 0.124; and Vigna unguiculata 0.219 ± 0.102. From these preliminary results, there is a clear indication that forage legumes that were transplanted had much slower initial vegetative growth compared to those directly established from seed.
L’étude a été menée pour évaluer les caractéristiques de croissance de sept (7) légumineuses fourragères indigènes en Namibie par rapport à la luzerne comme aliment potentiel de bétail. Un carré subdivisé des légumes a été utilisé avec le niveau d’engrais comme le principal facteur et les espèces de légumes comme facteur secondaire. Un seul super phosphate a été appliquée à quatre (4) niveaux (0, 20, 40 et 60 kg / ha) pour chacun des huit (8) légumes, chacun avec trois (3) reproductions. La croissance des légumineuses a été suivie sur une période de deux mois (Avril-mai 2014), avec des hauteurs enregistrées par quinzaine. Les résultats ont montré que Lablab purpureus a poussé plus rapidement (P <0,001) que tous les autres légumineuses. Les moindres ressources au carré (cm / jour) étaient: Canavalia ensiformis 0,241 ± 0,093; Clotalaria heidmannii 0,214 ± 0,109; Cullen tomentosum 0,151 ± 0,116; Lablab purpureus 0,874 ± 0,102; Otoptera burchellii 0,079 ± 0,093; Vigna lobatifolia 0,012 ± 0,124; et Vigna unguiculata 0,219 ± 0,102.A partir de ces résultats préliminaires, il ressort une indication claire que les légumineuses fourragères qui ont été transplantées avaient une croissance végétative initiale beaucoup plus lent par rapport à celles établies directement à partir de semences.
Language: 
Date of publication: 
2014
Country: 
Region Focus: 
Southern Africa
University/affiliation: 
Collection: 
RUFORUM Conferences and Workshops
Licence conditions: 
Open Access
Access restriction: 
Form: 
Printed resource
Publisher: 
ISSN: 
E_ISSN: 
Edition: 
Extent: 
285 - 289