Innovation Platforms as accelerators to agricultural technology adoption in Ghana

Abstract: 
Following a base line survey of maize farmers in two innovation platforms (IPs), 600 farmers were randomly selected and engaged in mini-kits demonstrations in four districts in Ghana. Under the mini-kit demonstration, a kilogram of drought tolerant quality protein maize variety seeds-an improved variety from research was given to each farmer. The seeds were planted simultaneously within farmers maize fields on a 100 m2 (10m x 10m) area to enable them manage, observe, and compare with their own varieties on the same fields. At harvest, a 25m2 area was earmarked from within the improved variety and that of farmers’ variety, respectively and this generated time series data between 2013 and 2015. Economic analysis with partial budgeting approach was conducted using data from 2015 harvest. In all cases, the improved variety from research was found to be superior in terms of yield, drought resistance and pest and diseases resistance when subjected to on-farm conditions. The partial budget analysis showed a marginal benefit of GHC 2385.16 and a Marginal Rate of Returns (MRR) of 270 percent. The positive MRR indicates that switching from the current farmer varieties to improved varieties will enable farmers to gain extra income and improve their livelihoods. Further, the MRR of 270% revealed that farmers still have opportunity to earn additional income after recovering all the costs on investment. Given that the MRR was above the minimum acceptable rate of 100% for new technologies, it is therefore concluded that disseminating developed varieties and practices using the Innovation Platform Concept has considerable potential for increasing technology adoption in Ghana.
Suite à une étude de base des producteurs de maïs sur deux plateformes d’innovation, 600 producteurs, choisis de façon aléatoire, étaient impliqués dans des démonstrations de minikits dans quatre districts au Ghana. A travers la démonstration mini-kit, un kilogramme de semences de maïs tolérant à la sécheresse et à haute teneur protéique – une variété améliorée de recherche - a été donnée à chaque producteur. Les semences ont été plantées, simultanément, dans leurs champs de maïs sur une parcelle de 100 m² (10 m x 10 m) pour leur permettre de gérer, observer, et de les comparer à leurs propres variétés dans les mêmes champs. A la récolte, une portion de 25 m² de la variété améliorée et celle du producteur ont fait objet d’observation pour générer des données en séries chronologiques entre 2013 et 2015. L’approche d’analyse économique à budgétisation partielle a été conduite en utilisant les données de la récolte de 2015. Dans tous les cas, la variété améliorée avait une performance supérieure en termes de rendement, de tolérance à la sécheresse et de résistance aux pestes et maladies lorsque soumise aux conditions du champ. L’analyse à budgétisation partielle a montré un bénéfice marginal de 2385.15 francs ghanéens GHC et un taux de rendement marginal (TRM) de 270%. Le TRM positif indique qu’en transitant des variétés actuelles des producteurs à la variété améliorée, les producteurs pouvaient avoir un revenu supplémentaire et donc d’améliorer leurs conditions de vie. En outre, le TRM de 270% a révélé que les producteurs ont encore l’opportunité d’avoir un revenu supplémentaire après avoir recouvré les frais d’investissement. Etant donné que le TRM était au-dessus du taux minimum acceptable de 100% pour les nouvelles technologies, on peut donc conclure que la dissémination des variétés développées et la pratique du concept de plateformes d’innovation ont un potentiel considérable pour une adoption des technologies au Ghana.
Language: 
Date of publication: 
2016
Country: 
Region Focus: 
West Africa
University/affiliation: 
Volume: 
14
Number: 
3
Pagination: 
35 - 41
Collection: 
RUFORUM Working document series
Licence conditions: 
Open Access
Access restriction: 
Form: 
Web resource
Publisher: 
ISSN: 
1607-9345
E_ISSN: 
Edition: