Knowledge, attitudes and practices of indigenous chicken value chain actors in relation to infectious bursal disease transmission in Kenya

Abstract: 
Infectious bursal disease (IBD) is a highly contagious and economically devastating viral disease of chicken that has been linked to relatively higher mortalities in indigenous chicken compared to in exotic ones. Since it is not clear what indigenous chicken value chain actors know on IBD transmission, a cross sectional study using structured questionnaire was conducted to assess knowledge, attitudes and practices among 132 indigenous chicken value chain actors (farmers, traders, slaughter-personnel and animal health providers) with respect to IBD transmission. The collected data were analysed using R statistical software version 3.3.1. The main value chain actors knowledge, attitude and practices that promoted transmission of IBD among indigenous chicken were found to include: sourcing birds from other farmers and traders with no vaccination or disease history (100% farmers and 61.5% traders), no disinfection between farms (89.7% traders; 57.1% animal health providers); low use of vaccines against IBD (8.5% farmers); feeding dogs on sick and dead birds (farmer 25.3%; traders 35.9%; slaughter personnel 12.8%); direct mixing of new and unsold birds from the market with home flocks (55.3% farmers) and mixed rearing of different species of birds together by farmers (38.3%). There was a significant association (pÂ0.05) between traders sourcing of chickens from local farmers (p= 0.0107), feeding sick and dead birds to dogs by farmers (OR=2.75), low IBD vaccine use by farmers (OR=3.07) and transmission of IBD. Identification of factors promoting IBD transmission will contribute towards designing of a policy document on how the disease should be managed and controlled both at local and national level. Control of IBD will increase productivity of indigenous chicken; subsequently help in poverty alleviation and ensure food and nutrition security for the majority of the people living in rural areas who rear these birds as integral part of family livelihood. Key words: Disease transmission, indigenous chicken, Infectious bursal disease, Kenya
La bursite infectieuse (IBD) est une maladie virale très contagieuse et économiquement dévastatrice du poulet qui a été associée à des mortalités relativement plus élevées chez les poulets indigènes que chez les exotiques. Puisqu’il n’est pas clair ce que les acteurs de la chaîne de valeur du poulet indigène savent sur la transmission des MII, une étude transversale utilisant un questionnaire structuré a été mené pour évaluer les connaissances, les attitudes et les pratiques parmi 132 acteurs de la chaîne de valeur du poulet indigène (agriculteurs, commerçants, personnel d’abattage et santé animale, fournisseurs) en ce qui concerne la transmission IBD. Les données collectées ont été analysées à l’aide du logiciel statistique R version 3.3.1. Les connaissances, attitudes et pratiques des principaux acteurs de la chaîne de valeur qui ont favorisé la transmission des MII parmi les poulets indigènes comprenait: l’approvisionnement en oiseaux d’autres agriculteurs et commerçants sans antécédents de vaccination ou de maladie (100% agriculteurs et 61,5% commerçants), pas de désinfection entre les fermes (89,7% de commerçants; 57,1% de prestataires de santé animale); faible utilisation des vaccins contre les MII (8,5% d’agriculteurs); nourrir les chiens avec des oiseaux malades et morts (éleveur 25,3%; commerçants 35,9%; personnel d’abattage 12,8%); mélange direct d’oiseaux nouveaux et invendus du marché avec des troupeaux domestiques (55,3% d’agriculteurs) et élevage mixte de diverses espèces d’oiseaux par les agriculteurs (38,3%). Il y avait une association significative (p 0,05) entre les commerçants s’approvisionnant en poulets auprès des agriculteurs locaux (p = 0,0107), nourrir les oiseaux malades et morts aux chiens par les agriculteurs (OR = 2,75), faible utilisation du vaccin contre les MII par les agriculteurs (OR = 3,07) et la transmission des MII. L’identification des facteurs favorisant la transmission des MII contribuera à la conception d’un document de politique sur la manière dont la maladie doit être gérée et contrôlée tant au niveau local que national. La lutte contre les MICI augmentera la productivité du poulet indigène ; contribuer ensuite à la réduction de la pauvreté et assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle de la majorité des habitants des zones rurales qui élèvent ces oiseaux dans le cadre des moyens de subsistance de la famille. Mots clés : transmission de maladies, poulet indigène, bursite infectieuse, Kenya
Language: 
Date of publication: 
2018
Country: 
Region Focus: 
East Africa
University/affiliation: 
Volume: 
17
Number: 
2
Pagination: 
511-518.
Collection: 
RUFORUM Working document series
RUFORUM Conferences and Workshops
Licence conditions: 
Open Access
Access restriction: 
Form: 
Web resource
ISSN: 
1607-9345
E_ISSN: 
Edition: