MSc curriculum development and the necessary quality assurance for effective delivery, based on the experiences under the ADECEA MSc program for Burundi and Ghent University processes and experiences

Abstract: 
The higher education system in Burundi was recently restructured on the basis of the “LMD” “Licence, Master’s, and Doctorate” degree system. The Faculty of Agriculture and Biotechnology (FABI) made an effort to revitalize the academic environment with the ambition to start a new “Master Program in Rural Development”. The procedure started with the assessment of the proposal (the so-called EDULINK Master Program). It was a complex exercise, given the differences in context (stakeholders, specific visions, diverse interests) in which the different departments of FABI were operating. The discussions were often “loaded” as it raised questions such as who should lead in the debate and who take the final decisions. The ADECEA project. financed by the EU, facilitated the critical analysis of the objectives, curriculum, deployment of personnel, facilities, internal quality assurance and expected results. The methodology used for this was quite rigid. The stakeholders made additional recommendations, prior to the acceptance by the Faculty Board. The proposal for the new MSc program is now introduced for national accreditation.
Le Centre d’excellence en aquaculture et des sciences halieutiques (AquaFish), basé à l’Université de Lilongwe de l’agriculture et des ressources naturelles (LUANAR), vise à former un grand nombre d’étudiants diplômés qualifiés et innovants pour contribuer à l’amélioration de la nourriture à base de poisson et les revenus provenant de l’aquaculture et de la pêche en Afrique. L’établissement d’AquaFish est en ligne avec, et contribuera de manière significative au Programme détaillé de développement agricole (CAADP), la stratégie des sciences, de la technologie et de l’innovation pour l’Afrique (STISA) et la Stratégie de croissance et de développement du Malawi, pour accroître le développement des capacités humaines la croissance du secteur de l’aquaculture et de la pêche. Ces cadres de développement reconnaissent la nécessité d’augmenter la production de poissons, afin d’améliorer la leur consommation par habitant et ainsi réduire la malnutrition et le retard de croissance qui sont répandus dans la région. Le centre AquaFish s’inspire de la réputation de LUANAR de servir en tant que centre régional de formation en aquaculture et de la pêche scientifique pour l’Afrique. LUANAR accueille les programmes régionaux de doctorat en aquaculture et en sciences halieutiques, et l’agriculture et des ressources économiques au nom des 60 universités membres du Forum régional des universités pour le renforcement des capacités en agriculture (RUFORUM). En outre LUANAR (le Département d’Aquaculture et des sciences halieutiques) est un centre halieutique régional désigné responsable de l’avancement de la science et de la recherche de la biodiversité dans la région de la SADC dans le cadre du Réseau de l’Afrique australe du NEPAD sur les Biosciences (SANBio). Le centre AquaFish va faciliter et promouvoir la mise à l’échelle à formation de troisième cycle en aquaculture et de la pêche, la recherche de l’action communautaire, et renforcer les liens avec le secteur privé dans la région, tout en augmentant la participation des femmes et des jeunes. Le centre emploiera des approches novatrices, entrepreneuriales et multidisciplinaires dans la formation, la recherche et la sensibilisation sur la production, la valeur ajoutée et la gestion des pêches, grâce à des partenariats stratégiques sud-sud et nord-sud avec les institutions de connaissances avancées et d’autres parties prenantes de l’enseignement supérieur. Les principaux résultats du centre seront les suivants: (i) renforcement des capacités à produire des diplômés qui sont pertinents pour les besoins industriels en aquaculture et de la pêche dans la région, (ii) les diplômés proactifs et aptes (338 MSc et 84 doctorants) qui soutiendront l’aquaculture, la gestion des ressources naturelles et de la nutrition, et (iii) le renforcement des partenariats avec l’industrie, la recherche et le milieu universitaire dans la production des étudiants des cycles supérieurs de qualité dans la chaîne de valeur de l’aquaculture et de la pêche, pertinentes pour le développement économique.
Language: 
Date of publication: 
2016
Country: 
Region Focus: 
Southern Africa
Author/Editor(s): 
University/affiliation: 
Volume: 
14
Number: 
1
Pagination: 
235-245
Collection: 
RUFORUM Working document series
RUFORUM Conferences and Workshops
Agris Subject Categories: 
Licence conditions: 
Open Access
Access restriction: 
Form: 
Web resource
Publisher: 
ISSN: 
E_ISSN: 
Edition: