Occurrence and effect of fall armyworm on maize production in Arapai Sub-County, Soroti District, Eastern Uganda

Abstract: 
Maize (Zea mays L) is ranked among the top three crops cultivated and consumed after bananas and cassava in Uganda. However, maize production is currently endangered by the fall armyworm (FAW) outbreak, which if not controlled causes enormous losses. Moreover, there is still limited knowledge on the status, origin and effects of FAW. This study was therefore undertaken to establish the occurrence of fall armyworm and its effect on maize production, livelihoods as well as ascertain the coping methods used by farmers in Arapai sub-county, Soroti district. The study used an exploratory design to solicit information from 50 respondents. Data were collected using questionnaires and interviews and analyzed using descriptive statistics of SPSS software version 16. Eighty one percent of the respondents reported the occurrence of FAW in their fields. Seventy one percent of respondents reported that the severity of damage was more intense on maize aged two months and above, often resulting in 100 % yield loss. Close to 89% of respondents tried to control FAW using chemicals, although success was with limited. Therefore there is need to sensitize the population on management of FAW as well as establishment of early alert systems for warning against fall army worm outbreaks. Key words: Fall armyworm, maize, pest control, Soroti, Uganda, yield loss
Le maïs (Zea mays L) est classé parmi les trois principales cultures cultivées et consommées après les bananes et le manioc en Ouganda. Cependant, la production de maïs est actuellement menacée par l’épidémie de chenille légionnaire d’automne (CLA), qui, si elle n’est pas contrôlée, entraîne d’énormes pertes. De plus, les connaissances sur l’état, l’origine et les effets de la CLA sont encore limitées. Cette étude a donc été entreprise pour établir la présence de la chenille légionnaire d’automne et son effet sur la production de maïs, les moyens de subsistance ainsi que pour déterminer les méthodes d’adaptation utilisées par les agriculteurs d’Arapai, district de Soroti. L’étude a utilisé un plan exploratoire pour solliciter des informations auprès de 50 répondants. Les données ont été collectées à l’aide de questionnaires et d’entretiens et la statistique descriptive générée à partir de la version 16 du logiciel SPSS. Quatre-vingt-un pour cent des répondants ont signalé la présence de la CLA dans leurs champs. Soixante et onze pour cent des répondants ont indiqué que la gravité des dommages était plus intense sur le maïs âgé de deux mois et plus, entraînant souvent une perte de rendement de 100%. Près de 89% des répondants ont essayé de contrôler la CLA à l’aide de produits chimiques, bien que le succès ait été limité. Par conséquent, il est nécessaire de sensibiliser la population à la gestion de la CLA ainsi qu’à la mise en place de systèmes d’alerte précoce pour prévenir les épidémies de chenille légionnaire d’automne. Mots clés : légionnaire d’automne, maïs, lutte antiparasitaire, Soroti, Ouganda, perte de rendement
Language: 
Date of publication: 
2018
Country: 
Region Focus: 
East Africa
Author/Editor(s): 
University/affiliation: 
Volume: 
17
Number: 
2
Pagination: 
342-345.
Collection: 
RUFORUM Working document series
RUFORUM Conferences and Workshops
Licence conditions: 
Open Access
Access restriction: 
Form: 
Web resource
Publisher: 
ISSN: 
1607-9345
E_ISSN: 
Edition: