Pesticide use for management of aphids and viral diseases in passion fruit

Abstract: 
Passionfruit viral pathogens limit passionfruit production and are non-persistently transmitted by aphid vectors, the diseases can reduce orchard life span to only a year resulting to 100% yield loss. 50-100% loss due to biotic stresses has been reported in Kenya. A survey was conducted in Uganda, among passsionfruit farmers in the six major passionfruit growing districts in 2012, to determine; types of pesticide being used, methods of pesticide application and their application regimes, level of control success, knowledge of passionfruit production, and challenges faced. 120 farmers were selected, consisting of a total of 10 current passionfruit farmers and 10 former passionfruit farmers from each district. Results indicated that pesticides are readily available and widely used in passion fruit farms, (71%) of the respondents were Male and 28% female between the age of 18 - 80 years with a median age of 30. It was further revealed that 50% of Ugandan passion fruit farmers use, or have ever used pesticides for controlling passion fruit virus vectors, of which, 31.2% of them have ever used “Rocket” (Profenofos 40% + Cypermethrin 4%) being the most commonly used pesticide. The main source of information on pesticide use was from fellow farmers (54.5%). The data and information generated provided critical baseline information for use in assessing the efficacy of pesticide being used by farmers against aphid vector(s) and associated passion fruit viral diseases, this revealed a critical need to create an appropriate framework to share knowledge for collective intelligence.
Les pathogènes viraux du fruit de la passion limitent la production de la passion et ce sont de non-persistante transmis par les vecteurs de pucerons, les maladies peuvent réduire la durée de vie de verger à seulement un an, avec pour conséquence la perte de 100% de rendement. La perte de 50-100% due aux stress biotiques a été signalée au Kenya. Une enquête a été menée en Ouganda, parmi les agriculteurs des fruits de la passion dans les six principaux districts producteurs en 2012, afin de déterminer les types de pesticides utilisés, les méthodes d’application des pesticides et de leurs régimes d’application, le niveau de succès de la lutte, la connaissance de la production du fruit de la passion, et les défis à relever. 120 agriculteurs ont été sélectionnés, comprenant un total de 10 agriculteurs de fruit de la passion actuel et 10 anciens producteurs de fruit de la passion de chaque district. Les résultats indiquent que les pesticides sont facilement disponibles et largement utilisés dans les fermes de fruits de la passion, 71% des répondants étaient de sexe masculin et 28% de femme, l’âge varient entre 18 – 80 ans, avec un âge moyen de 30. Il a également été révélé que 50% d’agriculteurs ougandais de fruits de la passion utilisent, ou ont déjà utilisé des pesticides pour lutter contre les vecteurs du virus de fruits de la passion, parmi lesquels 31,2% d’entre eux ont déjà utilisé «Rocket» (Profenofos 40% + Cyperméthrine 4%), étant le pesticide le plus couramment utilisé. La principale source d’information sur l’utilisation des pesticides venait des collègues agriculteurs (54,5%). Les données et les informations générées ont fourni des informations de base essentielles pour l’utilisation dans l’évaluation de l’efficacité des pesticides utilisés par les agriculteurs contre le vecteur puceron et les maladies virales associées de fruit de la passion. Ceci a établi un besoin essentiel de créer un cadre approprié pour partager les connaissances de l’intelligence collective.
Language: 
Date of publication: 
2014
Country: 
Region Focus: 
East Africa
University/affiliation: 
Collection: 
RUFORUM Conferences and Workshops
Agris Subject Categories: 
Licence conditions: 
Open Access
Access restriction: 
Form: 
Printed resource
Publisher: 
ISSN: 
E_ISSN: 
Edition: 
Extent: 
205 - 210