Reducing pre-harvest aflatoxin content in groundnuts through soil water management

Abstract: 
In Zambia, groundnut (Arachis hypogaea L.) is an important food and market crop. However, the crop has very limited access to international markets due to high concentrations of aflatoxins in kernels, which pose serious health concerns. There exists several promising field intervention measures to minimize pre-harvest aflatoxin incidence. Good agricultural practices that contribute to prudent management of soil moisture have shown potential to reduce aflatoxin incidence. In this study, we investigated the effect of three soil moisture management practices on pre-harvest aflatoxin content in groundnuts. Treatments included controlled irrigation during pod-development, time of planting within a growing season, and application of manure. Soil from experimental sites was sampled from the top 20 cm and characterized using standard laboratory procedures. In each case, a Virginia bunch type groundnut variety was planted and grown to full maturity. The harvested pods were sampled, dried to about 8 % moisture content, shelled and then tested for aflatoxin content using the Reveal Q+ Aflatoxin Testing Kit. To determine the distribution of means, the data collected were subjected to either the Analysis of Variance or the alternative Kruskal Wallis Test at 95 % Confidence Interval. Results indicated up to 10-fold reduction in aflatoxin content with increasing soil moisture status during pod development. Therefore, it can be concluded that maintaining a favorable soil moisture status is a key factor in minimizing pre-harvest aflatoxin risk in groundnuts.
En Zambie, l’arachide (Arachis hypogaea L.) est un important aliment et culture de marché. Cependant, la culture a un accès très limité aux marchés internationaux en raison de fortes concentrations d’aflatoxines dans les grains, qui posent des problèmes graves de santé. Il existe plusieurs mesures d’intervention prometteuse sur le terrain pour réduire au minimum, avant la récolte, l’incidence d’aflatoxine. Les bonnes pratiques agricoles qui contribuent à une gestion prudente de l’humidité du sol ont montré le potentiel de la réduction de l’incidence de l’aflatoxine. Dans cette étude, nous avons réalisé l’effet de trois gestions pratiques de l’humidité des sols sur la teneur en aflatoxine dans les arachides, avant la récolte. Les traitements comprenaient l’irrigation contrôlée pendant le développement de cosse, le moment de la plantation dans une saison de croissance, et l’application de fumier. Le sol des sites expérimentaux a été échantillonné à partir des 20 premiers cm et caractérisé en utilisant des procédures standard de laboratoire. Dans chaque cas, un type de bouquet de variété d’arachide Virginia a été planté et cultivé à pleine maturité. Les gousses récoltées ont été échantillonnés, séché à environ 8% d’humidité, décortiquées et ensuite testés pour la teneur en aflatoxine utilisant le Relevé Q + Kit de Test d’aflatoxine. Pour déterminer la répartition des moyens, les données recueillies ont été soumis soit à l’analyse de la variance ou l’alternative du Test de Kruskal Wallis à 95% Intervalle de confiance. Les résultats ont montré jusqu’à 10 plis réduction de la teneur en aflatoxine avec l’augmentation de l’état de l’humidité du sol au cours du développement des gousses. Par conséquent, on peut conclure que le maintien d’un état d’humidité du sol favorable est un facteur clé dans la réduction du risque de l’aflatoxine avant la récolte des arachides.
Language: 
Date of publication: 
2016
Country: 
Region Focus: 
Southern Africa
University/affiliation: 
Volume: 
14
Number: 
Part 1
Pagination: 
921-926
Collection: 
RUFORUM Working document series
RUFORUM Conferences and Workshops
Licence conditions: 
Open Access
Access restriction: 
Form: 
Web resource
Publisher: 
ISSN: 
E_ISSN: 
Edition: