The role of farmers’ organizations in linking smallholder farmers to maize markets in Eastern Uganda

Abstract: 
The warehouse receipt system for maize (Zea mays L.) was introduced in Uganda to enhance farmer access to markets and credit in order to increase the efficiency of the maize value chain and to improve smallholder incomes. Though, since the inception of the warehouse receipt system in Uganda, there has been low participation of smallholders selling their maize through this marketing channel. A study was done to examine the role of Farmer Organizations linking smallholders to maize markets in Eastern Uganda. The study was conducted in the eastern districts of Kapchorwa, Kween, Luuka, Iganga, Namutumba, Kaliro and Mayuge. The data was collected during the month of August 2013 for Kapchorwa and November 2013 for Agro-Ways. Primary data was collected from the farmers using the survey method. A standardized pre-tested questionnaire was used to collect data. Seventy warehouse receipt system users and non-users were purposively selected. The focus of the study was to establish the role of farmers’ organizations participating in the warehouse receipt system for maize through the examination of the critical factors influencing the performance of farmers’ organizations in linking smallholder maize farmers to the warehouse receipt system and the extent to which these factors affected the performance of Farmer’s Organization in accessing the warehouse. A Tobit model was used to determine the extent to which certain factors influenced the farmer organization performance in the warehouse receipt system. The proportion of maize taken to the warehouse was used a proxy for performance. Survey results showed that the size of the farmer organization (0.000), clear understanding of rules(0.000), ability to participate in decision-making(0.000), gender composition (0.000), distance to the warehouse (0.014) and access to finance (0.004) were the most significant factors that determined the performance of the group.
Le système de récépissé d’entrepôt pour le maïs (Zea mays L.) a été introduit en Ouganda pour améliorer l’accès des agriculteurs aux marchés et au crédit afin d’accroître l’efficacité de la chaîne de valeur du maïs et d’améliorer les revenus des petits exploitants. Bien que, depuis la création du système de récépissés d’entrepôt en Ouganda, il y a eu une faible participation des petits exploitants qui vendent leur maïs par ce canal de commercialisation. Une étude a été réalisée pour examiner le rôle des Organisations des fermiers reliées aux petits exploitants de maïs des marchés de l’Est de l’Ouganda. L’étude a été menée dans les districts orientaux de Kapchorwa, de Kween, de Luuka, d’Iganga, de Namutumba, de Kaliro et de Mayuge. Les données ont été récoltées au cours du mois d’août 2013 pour Kapchorwa et Novembre 2013 pour Agro-Ways. Les données primaires ont été collectées auprès des agriculteurs utilisant la méthode d’enquête. Un questionnaire pré-testé standardisé a été utilisé pour collecter des données. Soixante entrepôts usagers du système de réception et de non-utilisateurs ont été choisis à dessein. L’objectif de l’étude était d’établir le rôle des organisations de participants dans le système de récépissés d’entrepôt pour le maïs à travers l’examen des facteurs essentiels qui influent sur la performance des organisations des petits fermiers de mais liés au système de récépissés d’entrepôt et à la mesure de laquelle ces facteurs ont affecté la performance de l’organisation de l’agriculteur à accéder à l’entrepôt. Un modèle Tobit a été utilisé pour déterminer la mesure dans laquelle certains facteurs ont influencé les performances des organisations des agriculteurs dans le système de récépissés d’entrepôt. La proportion de maïs pris à l’entrepôt a été utilisé un substitut pour la performance. Les résultats d’enquête ont montré que la taille de l’organisation des agriculteurs (0.000), la compréhension des règles claires (0.000), la capacité de participer à la prise de décision (0.000), la composition de l’égalité (0.000), la distance à l’entrepôt (0,014) et l’accès au financement (0,004) étaient les facteurs les plus importants qui ont détermine la performance du groupe.
Language: 
Date of publication: 
2014
Country: 
Region Focus: 
East Africa
University/affiliation: 
Collection: 
RUFORUM Conferences and Workshops
Licence conditions: 
Open Access
Access restriction: 
Publisher: 
Extent: 
379 - 380