THE RUFORUM VISION 2030: The role of strategic partners in the quest to transform Africa’s Agricultural Sector

Abstract: 
In 2015, the United Nations General Assembly adopted the 2030 Agenda for Sustainable Development as a roadmap for re-orienting the world towards a sustainable and resilient path envisioned to lead to elimination of poverty, sustainable and inclusive growth, and, restoration of ecosystems. While governments are predominantly responsible for the implementation of this transformational agenda and demonstrate progress being made, nurturing and involvement of strategic partnerships is critical. According to SDG 17.16 and 17.17, multi-stakeholder partnerships are needed to mobilize and share knowledge, expertise, technology and financial resources, to support the achievement of the SDGs in all countries particularly in developing countries. Multi-stakeholder partnerships encompass several actors operating in the agricultural landscape including development partners, policy actors, private sector, community institutions and civil society entities that are critical in the transformational agenda of the agricultural sector in Africa. Amongst policy actors these include the ministries of agriculture responsible for the formulation, review and implementation of national policies, plans, strategies, regulations and standards as well as enforcing laws, regulations and standards along the crops, livestock and fisheries value chain. However policy formulation is undertaken in consultation with international development partners owing to the significant support they extend towards the implementation of agricultural sector strategies. Apart from international development partners, civil society, non-governmental organizations and farmer organizations are critical in agricultural policy implementation through provision of agricultural extension services and strengthening of agricultural value chains by linking the different value chain actors. Facilitation of agricultural extension is achieved through collaborations with higher education institutions and agricultural research partners as sources of agricultural innovations and knowledge for scaling-out to various value chain actors. The knowledge and information acquired by the various value chain actors is expected to result into increased productivity, agribusiness innovations and agri-entrepreneurship. The purpose of this paper is to highlight key stakeholders the RUFORUM Network will need to work with to achieve the RUFORUM Vision 2030 of “Vibrant transformative universities catalyzing sustainable inclusive agricultural development to feed and create prosperity for Africa”
En 2015, l’Assemblée générale des Nations Unies a adopté le Programme pour le Développement Durable à l’horizon 2030, comme feuille de route pour relancer le monde sur une voie durable et résiliente pour aboutir à l’élimination de la pauvreté, la croissance durable et inclusive, et la restauration des écosystèmes. Bien que les gouvernements soient les principaux responsables de la mise en oeuvre de ce programme de transformation et démontrent les progrès réalisés, la promotion et la participation des partenariats stratégiques sont primordiales. Suivant les Objectifs de Développement Durable 17.16 et 17.17, des partenariats multipartites sont nécessaires pour la mobilisation et le partage des connaissances, d’expertise, de technologie et de financement, afin de soutenir la réalisation des ODD dans tous les pays, plus particulièrement dans les pays en voie de développement. Les partenariats multipartites comprennent plusieurs acteurs opérant dans le secteur agricole, y compris les partenaires au développement, les acteurs politiques, le secteur privé, les institutions communautaires et les entités de la société civile qui sont importants dans le programme de transformation du secteur agricole en Afrique. Au sein des acteurs politiques, les ministères d’agriculture sont responsables du développement, de l’examen et de la mise en oeuvre des politiques, plans, stratégies, règlements et normes nationaux, ainsi que de l’application des lois, règlements et normes dans les chaînes de valeur des cultures, de l’élevage et de la pêche. Toutefois, la formulation des politiques est entreprise de manière consultative avec les partenaires internationaux au développement, en raison de l’appui important qu’ils apportent dans la mise en oeuvre des stratégies du secteur agricole. Mis à part les partenaires au développement, la société civile, les organisations non gouvernementales et les organisations d’agriculteurs jouent aussi un rôle essentiel dans la mise en oeuvre des politiques agricoles à travers la prestation des services de vulgarisation agricole, et le renforcement des chaînes de valeur agricoles. L’assistance à la vulgarisation agricole est possible à travers les collaborations avec des institutions d’enseignement supérieur et les partenaires de recherche agricole, qui sont des sources d’innovations agricoles et de connaissances à étendre à d’autres acteurs de la chaîne de valeur. Les connaissances et informations acquises par différents acteurs des chaînes de valeur devraient se traduire en une productivité accrue, des innovations dans le secteur agroindustriel et l’agro-entreprenariat. L’objectif dans ce document est de mettre en évidence les principales parties prenantes avec lesquelles RUFORUM devra collaborer pour la réalisation de sa Vision 2030 de «Universités dynamiques et transformatrices facilitant le développement agricole inclusif durable pour nourrir et créer la prospérité pour l’Afrique»
Language: 
Date of publication: 
2018
Country: 
Region Focus: 
East Africa
Volume: 
15
Pagination: 
159-171.
Collection: 
RUFORUM Working document series
Licence conditions: 
Open Access
Access restriction: 
Form: 
Web resource
Publisher: 
ISSN: 
1607-9345