Selection for pod quality, pod yield and disease resistance in climbing snap beans

Abstract: 
Although climbing snap bean have the potential of increasing productivity and competitiveness in domestic and export markets, suitable varieties with market demanded pod quality characteristics and preferred agronomic traits are not available to smallholder farmers in Kenya and other countries in east, central and west Africa. The objective of the study was to select climbing snap beans with market preferred pod quality characteristics, pod yield and disease resistance from locally developed breeding populations and advanced lines. Twenty F5.7lines with type IV growth habit were evaluated at Mwea and Embu during the 2013 long rain and short rain seasons. Diseases were scored on 1 to 9 disease scale, where scores of 1-3 were considered resistant; 4 to 6, intermediate; and 7 to 9, as susceptible. After pod formation, plots were harvested every other day. Pods were graded as extra-fine, fine and bobby using standard commercial criteria. Data was analyzed using Genstat Version 15. Results showed that there were significant genotypic differences for plant vigour, disease resistance, days to first picking, pod yield, pod length and market grades among the new lines. Plant vigor scores varied from 1 to 7 at Embu, and 1.7 to 3.5 Mwea. Check varieties were the most vigorous lines in both sites but they were not the highest yielders. Anthracnose and angular were the most severe diseases especially at Embu where sprinkler irrigation was used. Except for KSV27-69-4-1-2T, all other lines showed resistant reactions to anthracnose and angular leaf spot. Rust incidence was low throughout the season and all genotypes showed resistant reactions. Duration to 50% flowering varied from 43.5 to 52 days in Embu, and 31.8 to 48.5 days in Mwea. This may have contributed to differences in days to first picking which varied from 56 to 60 days after planting. Pod yield over 9 harvests in Embu varied from 3,252 to 10,626 kg ha-1. The total yield over 18 harvests in Mwea varied from 16214 to 23724 kg ha-1. Average yield of all the test lines out yielded the average yield of the checks by 56.6%.The new lines produced an average of 44.1% premium grades. However, this varied with genotypes and was not significantly influenced by number of harvests. The results of this study indicate that new climbing snap bean varieties with market demanded pod characteristics, high yield potential and resistance to major diseases can be developed from the selected lines. Exploitation of the longer harvest period of climbing beans can contribute to higher yields and better returns to investment especially for smallholder farmers, and to the overall competitiveness of the snap bean sub-sector.
Bien que le haricot rampant ait le potentiel d’accroître la productivité et la compétitivité sur les marchés locaux et d’exportation, des variétés adaptées aux marchés exigent des caractéristiques de qualité de la gousse. Les traits agronomiques préférés ne sont pas disponibles pour les petits exploitants agricoles au Kenya et a d’autres pays de l’Afrique de l’Est, du Centrale et Occidentale. L’objectif de l’étude était de sélectionner les haricots rampant possédant les caractéristiques préférés du marché pour la qualité de gousses, le rendement en gousses et la résistance aux maladies, à partir des populations cultivées et développées localement et les lignées avancées. Vingt F5.7 lignées de type IV de l’habitude de croissance ont été évaluées à Mwea et à Embu au cours des longue et coute saisons des pluies de 2013. Les maladies ont été notées sur une échelle de 1 à 9 de la notation de maladie, parmi lesquelles les notations 1-3 étaient considérées comme résistants; 4 à 6, intermédiaire; et 7 à 9, comme sensibles. Après la formation des gousses, les parcelles ont été récoltées tous les jours. Les gousses ont été classés comme extra-fine, fine et moins fine, utilisant des critères commerciaux standards. Les données ont été analysées à l’aide Genstat Version 15. Les résultats ont montré qu’il y avait des différences génotypiques significatives pour la vigueur de la plante, la résistance aux maladies au premier jour de la récolte, au rendement en gousses, a la longueur de la gousse et aux niveaux de marché entre les nouvelles lignées. Les scores de plantes vigoureuses variaient de 1 à 7 à Embu, et 1.7 à 3.5 à Mwea. Les tests de variétés étaient les lignées les plus vigoureuses dans les deux sites, mais elles n’étaient pas les plus productives. L’anthracnose et les taches angulaires sont les maladies les plus graves en particulier à Embu, où l’irrigation par aspersion a été utilisé. Sauf pour KSV27-69-4-1-2T, toutes les autres lignées ont montré des réactions résistantes à l’anthracnose et à la tâche angulaire. L’incidence de la rouille a été faible tout au long de la saison et tous les génotypes ont montré des réactions résistantes. La durée de 50% de floraison variait de 43,5 à 52 jours à Embu, et de 31,8 à 48,5 jours à Mwea. Cela peut avoir contribué aux différences dans les jours de la première cueillette, et qui a varié de 56 à 60 jours après la plantation. Le rendement de gousses sur 9 récoltes à Embu variait de 3252 à 10626 kg ha-1. Le rendement total de plus de 18 récoltes de Mwea variait de 16.214 à 23.724 kg ha-1. Le rendement moyen de l’ensemble des lignées testées à donné le rendement moyen des tests de 56,6%. Les nouvelles lignées ont produit une moyenne de 44,1% de qualités haut de gamme. Toutefois, ce pourcentage variait avec les génotypes et n’a pas été significativement influencé par le nombre de récoltes. Les résultats de cette étude indiquent que les nouvelles variétés de haricots rampants, avec les caractéristiques de gousses exigées par le marché, le potentiel élevé de rendement et la résistance aux principales maladies, peuvent être élaborés à partir des lignées sélectionnées. L’exploitation de la longue période de récolte de haricots grimpants peut contribuer à des rendements plus élevés et de meilleurs bénéfices sur l’investissement, en particulier pour les petits exploitants, et à la compétitivité globale du sous-secteur de haricot.
Language: 
Date of publication: 
2014
Country: 
Region Focus: 
East Africa
University/affiliation: 
Collection: 
RUFORUM Conferences and Workshops
Licence conditions: 
Open Access
Access restriction: 
Form: 
Printed resource
Publisher: 
ISSN: 
E_ISSN: 
Edition: 
Extent: 
475 - 480