Strategy for alignment to the LMD system in selected francophone universities of Africa

Abstract: 
This study aimed at i) identifying the challenges faced by selected francophone universities of Africa, under the EU-ACP EDULINK II ADECEA project, in aligning post-graduate programmes to the Licence-Master-Doctorat (LMD) system, and ii) developing a strategy for aligning the systems used by these universities to the LMD system. Consultations and key informant interviews were used to collect the necessary information from key stakeholders (university staff, research renters, local and, international NGOs, governors, ministers, local and national legislators, religious leaders and students) among others in Burundi, D.R Congo and Madagascar. Key challenges to the implementation of the LMD system included limited political commitment to higher education; limited scientific and technological research; limited capacity (human, financial and infrastructural) to train the rapidly growing number of students; low staffing; and insufficient resources allocated to education and their unequal distribution between wages, pedagogy, research and investment. In addition, there are shortcomings in university governance, leadership and communication within the higher educational institutions (HEIs). Successful LMD implementation in the targeted universities should entail: enhanced and strengthened organizational and institutional capacities of the universities, review and update of existing curricula development of course modules and their content, and creation and strengthening partnerships between the targeted universities and those with comparative advantage.
Cette étude visait à i) identifier les difficultés que rencontrent les universités francophones sélectionnées sous le projet EU-ACP EDULINK II ADECEA à harmoniser leurs programmes de troisième cycle avec le système de Licence-Master-Doctorat (LMD) et ii) développer une stratégie d’harmonisation des systèmes utilisés par ces universités avec le système LMD. Des consultations et interviews d’informateurs clés ont été conduits pour collecter l’information nécessaire au près des acteurs clés (personnel universitaire, chercheurs, ONGs locale et internationale, gouverneurs, ministres, législateurs local et international, autorités religieuses et étudiants) entre autres au Burundi, en RDC et au Madagascar. Les défis majeurs liés à la mise en oeuvre du système LMD sont entre autres, le faible engagement politique dans l’enseignement supérieur, la recherche scientifique et technologique limitée, le manque de capacité (humaine, financière, infrastructurelle) à former le nombre croissant d’étudiants, l’insuffisance de personnel, l’insuffisance des ressources allouées à l’éducation et leur distribution inégale entre salaires, pédagogie, recherche et investissement. Par ailleurs, il y a des lacunes dans la gouvernance universitaire, le leadership et la communication, au sein des institutions d’enseignement supérieur. La réussite de la mise en oeuvre du LMD dans les universités ciblées doit passer par l’amélioration et le renforcement organisationnel et institutionnel des capacités des universités, l’examen et l’actualisation des curricula de modules de cours existants et leur contenu, puis la création et le renforcement de partenariats entre les universités ciblées et d’autres ayant un avantage comparatif.
Language: 
Date of publication: 
2016
Region Focus: 
Central Africa
Volume: 
14
Number: 
3
Pagination: 
5 - 12
Collection: 
RUFORUM Working document series
Licence conditions: 
Open Access
Access restriction: 
Form: 
Web resource
Publisher: 
ISSN: 
1607-9345