Transforming African economies through university-led innovations: A concept note

Abstract: 
African economies are under pressure to grow at a higher rate in order to raise the living standards and create sufficient jobs for its bulging youthful population through application of science, technology, and innovation as articulated in Africa Union Commission’s Agenda 2063, and Science, Technology, and Innovation Strategy for African 2024 (STISA-2024); as well as Comprehensive Africa Agriculture Development Plan (CAADP); putting into consideration the UN Sustainable Development Goals 2030. African universities are being looked to for leadership and are called to change their mandate from the traditional focus on teaching to include research, extension, and commercialisation of research output. In other words, to become “innovation universities.” This Concept Note attempts to describe the framework within which African universities might be transformed into innovation universities. While it does not provide specifics answers to specific questions as to how this might be achieved, the paper reviews the literature on the evolution of innovation as a key feature underpinning growth and economic competitiveness, as well as highlighting the significance of national innovation systems as vehicles for driving innovation in many countries around the globe. Firstly, based on a cursory review of the literature on growth theories, it is noted that the term “innovation” has increasingly replaced “technological progress” in the development policy circles as the main driver of economic growth. This led to a focus on broader definition of innovation as the creation of “a new combination” from existing sources of knowledge, capabilities, and resources. Second, while acknowledging entrepreneurship as key force or agency driving innovation process, it is pointed out that increasingly innovation is likely to happen in a networked environment in which different economic actors such as firms, research institutions, and universities interact within the so called national innovation systems. Noting that an entrepreneurial entity can be individual, firm, public for-profit or non-profit organisation, or state. Third, the success of Japan and other Asian economic latecomers is seen as providing lessons on the dynamics of technological catchup to be taken on board, particularly on the importance of translative adaptation of international best practices to fit the national contexts; as well as management of the tensions that are bound to arise between economic modernisation on the one hand; and political, social, and cultural change on the other. Finally, a cursory analysis points to existence of strong links between the world’s most innovative universities, worldclass top ranked universities, and economic success of the countries hosting them. This means a framework such as Washington Accord and Multi-Objective Integrated Model for the development of World Class universities can guide the transformation of African universities into innovation universities.
Les économies africaines sont destinées à croître à un rythme élevé afin de relever le niveau de vie et de créer suffisamment d'emplois pour la jeunesse, et ceci à travers l'application de la science, de la technologie et de l'innovation, comme décrit dans l’agenda 2063 de la commission de l’Union Africaine ; dans la Stratégie 2024 pour la Science, la Technologie et l’Innovation en Afrique; ainsi que dans le Plan Détaillé pour le Développement de l'Agriculture en Afrique (PDDAA); tout en considérant les objectifs de développement durable d’ci 2030 des Nations Unies. Les universités en Afrique sont appelées à faire preuve de leadership et à changer leur mandat de l'enseignement classique afin de prendre en compte la recherche, la vulgarisation et la commercialisation des résultats de la recherche, en d'autres termes, elles sont appelées à devenir des «universités de l'innovation». La présente note conceptuelle vise à décrire le cadre de travail dans lequel les universités africaines pourraient être transformées en universités d’innovation. Bien qu’il ne réponde pas de façon spécifique aux questions spécifiques sur la manière d'y parvenir, le document présente une revue de littérature sur l'évolution de l'innovation comme élément clé de la croissance et de la compétitivité économique et souligne l'importance des systèmes nationaux d'innovation dans la promotion de l'innovation dans de beaucoup de pays au monde. Premièrement, sur la base d'une revue sommaire de la littérature sur les théories de la croissance, il est à noter que le terme «innovation» a de façon graduelle remplacé le «progrès technologique» dans les cercles politiques de développement, comme principal facteur de la croissance économique. Ceci a conduit à mettre l'accent sur une définition plus large du terme innovation comme étant la création d'une «nouvelle combinaison» à partir des connaissances, de capacités et de ressources existantes. Deuxièmement, tout en considérant l'esprit d'entreprise comme moteur d'innovation, il est probable que l'innovation sera créée de façon progressive dans un environnement de réseau où différents acteurs économiques tels que les entreprises, les instituts de recherche et les universités interagissent, au sein des systèmes nationaux d'innovation. Notant qu'une entité entrepreneuriale peut être individuelle, une entreprise, une organisation publique à but lucratif ou non, ou un état. Troisièmement, le succès du Japon et d'autres pays asiatiques peut servir de leçons sur la dynamique du réajustement technologique à prendre en compte, en particulier l'importance de l'adaptation des meilleures pratiques internationales aux contextes nationaux; ainsi que la gestion des tensions qui émergeront de la modernisation économique, des changements politique, social et culturel. Enfin, une analyse sommaire révèle l'existence des relations fortes entre les universités les plus innovantes, les universités les mieux classées au monde et le succès économique de leur pays. Ceci signifie qu'un cadre de travail tel que l'Accord de Washington et le modèle intégré à objectifs multiples pour le développement des universités de première classe, peuvent servir de guide pour la transformation des universités en Afrique en universités innovantes.
Language: 
Date of publication: 
2018
Country: 
Region Focus: 
North Africa
Author/Editor(s): 
University/affiliation: 
Volume: 
15
Pagination: 
1-11.
Collection: 
RUFORUM Working document series
Licence conditions: 
Open Access
Access restriction: 
Form: 
Web resource
Publisher: 
ISSN: 
1607-9345
E_ISSN: 
Edition: