Participatory Variety Selection for enhanced promotion and adoption of improved finger millet varieties: a case for Singida and Iramba Districts in Central Tanzania

Abstract: 
Participatory variety selection (PVS) is an approach which provides a wide choice of varieties to farmers to evaluate in their own environment using their own resources for increasing production. It enhances farmer’s access to diverse crop varieties, increases production and ensures food security and helps faster dissemination and adoption of pre and released varieties. It allows varietal selection in targeted areas at cost-effective and timely manner and helps promotion of community seed production and community seed banks. Therefore, a variety developed through PVS usually meets demand of different stakeholders. Farmers in Singida and Iramba districts in central Tanzania were found to be growing land races which were low yielding, long maturing, drought and disease susceptible, as no variety had previously been released in Tanzania. Through PVS a broader choice of varieties that matched farmer needs in adaptation and quality traits was offered for evaluation. As such PVS was used to introduce, evaluate, release and promote for adoption finger millet varieties in Central and Northern Tanzania. Farmers selected and adopted new varieties of a higher utility (a combination of improved agronomic traits, higher yield, and improved quality). Through PVS Tanzania released her first finger millet varieties (U15 and P224). Adoption of the varieties was very high as farmers associated with the varieties; and affordable high quality seed was made available as Quality Declared Seed (QDS) produced by the target farmer groups. Preferred traits differed between the gender groups; women preferred risk averting traits like short duration, drought tolerance, compact heads and disease resistance while male preferred market related traits (high yield, brown colour and big head.
La sélection participative de variétés (SPV) est une approche qui offre un large éventail de choix de variétés aux agriculteurs, à évaluer dans leur environnement en utilisant leurs propres ressources pour l’augmentation de la production. Elle améliore l’accès des agriculteurs aux diverses variétés de cultures, augmente la production, garantit la sécurité alimentaire et favorise la diffusion et l’adoption plus rapides des semences et des variétés développées. Elle permet la sélection variétale dans les zones ciblées de façon rentable, en temps opportun et contribue à la promotion de la production communautaire de semences et des banques de semences communautaires. Par conséquent, une variété développée par l’approche SPV répond habituellement à la demande des différents acteurs. Les agriculteurs des districts de Singida et Iramba, au centre de la Tanzanie cultivent des cultivars locaux à faible rendement, à longue cycle, sensibles à la sécheresse et aux maladies, ceci à cause de l’indisponibilité de variétés améliorées. Grâce à l’approche SPV, un choix plus large de variétés adaptées aux besoins des agriculteurs en matière d’adaptation et de qualité a été proposé pour être évaluer. Ainsi, une telle approche a été utilisée pour introduire, évaluer, diffuser et promouvoir l’adoption des variétés de mil au centre et au nord de la Tanzanie. Les agriculteurs ont choisi et adopté de nouvelles variétés d’une plus grande utilité (une combinaison de caractères agronomiques améliorés, rendement plus élevé et qualité améliorée). Grâce à la SPV, la Tanzanie a eu à certifier et diffuser ses premières variétés de mil (U15 et P224). L’adoption des variétés était très élevée, vu que les agriculteurs étaient associés au processus de sélection des variétés; et des semences de haute qualité et à moindre coût ont été diffusées sous forme de semences de qualité certifiées (SQC) produites par les groupes d’agriculteurs cibles. Les traits préférés différaient selon le genre. Ainsi les femmes préfèrent les traits de moindre risques tels que la courte durée, la tolérance à la sécheresse, les têtes compactes et la résistance aux maladies tandis que les hommes préfèrent les traits qui ont rapport à la commercialisation (rendement élevé, couleur brune et grosse tête).
Language: 
Date of publication: 
2017
Country: 
Region Focus: 
East Africa
University/affiliation: 
Volume: 
2
Number: 
1
Pagination: 
77-93
Collection: 
RUFORUM TAGDev Resources
RUFORUM Journal Articles
Licence conditions: 
Open Access
Access restriction: 
Project sponsor: 
BMGF
Form: 
Web resource
ISSN: 
2415-2838
Notes: 

Publication of this article has been made possible through the United States Agency for International Development (USAID) funded Innovative Agricultural Research Initiative (iAGRI) Project and the Transforming African Agricultural Universities to meaningfully contribute to Africa’s growth and development (TAGDev) Project funded by MasterCard Foundation.