Post flowering drought tolerance in cowpea genotypes in Uganda

Abstract: 
Drought stress remains a challenge in the drought prone areas of eastern and north eastern regions of Uganda where cowpea is predominantly grown. Yield losses of up to 50% have been reported on cowpea due to drought. This study was undertaken to identify cowpea genotypes tolerant to drought. Germplasm tested included Ugandan landraces and released varieties, Brazil lines, Makerere University breeding lines, and elite IITA germplasm. The experiment was laid out in a randomized complete block design in a split plot arrangement with three replications. Watering regime was the main plot treatment and the 30 test genotypes subplot treatments. Data were collected on yield and its components and was subjected to analysis of variance, principal component and correlation. Based on these indices the following genotypes showed considerable levels of drought tolerance: WC8, Secow 5T, Secow 3B, Secow 2W, NE5, NE44, MU15, MU24C, IT84 and MU17, implying that they can be utilized as sources of drought tolerance in breeding for drought tolerant cowpea lines as well as promoted for cultivation.
Le stress hydrique demeure un problème dans les zones sujettes à la sécheresse des régions de l’est et du nord-est de l’Ouganda où le niébé est la principale culture. Des pertes de rendement jusqu’à 50% ont été reportées sur le niébé en raison de la sécheresse. La présente étude a été conduite pour identifier les génotypes de niébé tolérants à la sécheresse. Les germoplasmes testés etaient des variétés locales et publiées de l’Ouganda, les lignées du Brésil, les lignées sélectionnées de l’Université Makerere et le germoplasme élite de l’IITA. L’expérimentation a été conduite dans un dispositif de blocs aléatoires complets dans un arrangement de split plot avec trois répétitions. Le traitement principal des parcelles était le régime d’arrosage en plus de 30 autres traitements de sous-parcelles de génotypes. Les données ont été collectées sur le rendement et ses composantes et soumises aux analyses de la variance, en composantes principales et de corrélation. Sur la base de ces indices, les génotypes suivants ont montré des niveaux considérables de tolérance à la sécheresse: WC8, Secow 5T, Secow 3B, Secow 2W, NE5, NE44, MU15, MU24C, IT84 et MU17, indiquant qu’ils peuvent être utilisés comme souches de tolérance à la sécheresse dans la sélection des lignées de niébé tolérant à la sécheresse, et promus pour leur culture.
Language: 
Date of publication: 
2016
Country: 
Region Focus: 
East Africa
Volume: 
14
Number: 
3
Pagination: 
123-128
Collection: 
RUFORUM Working document series
Licence conditions: 
Open Access
Access restriction: 
Form: 
Web resource
Publisher: 
ISSN: 
1607-9345
E_ISSN: 
Edition: