Response of introduced soybean varieties to inoculation with rhizobium in Sud Kivu province, Democratic Republic of Congo

Abstract: 
Soybeans are a major source of protein; they contribute to combating malnutrition especially among children. They play very important roles in NRM because they contribute to biological nitrogen fixation through the inoculation with rhizobium. After finding that the response of soybean to inoculation with rhizobium was more evident on soybean than on beans and that the response varied from soybean varieties used, this work reports on the response of introduced soybean germoplasm in many locations in the mandate N2Africa areas in Sud Kivu province, DR Congo to the inoculation with rhizobium, adding P and K so as to not be limitant factors. Trials were carried out first on split split plot design in Mudaka, administrative area of Kabare and then on split plot design in Murhesa, Mushinga, Mudaka local areas, in Kabare and Walungu administrative areas; a total of 10 varieties were tested, among them 8 introduced varieties, compared to 2 local check. Results showed that the response of varieties to inoculation varied with varieties and with locations. P application revealed significant effect even where the soil was considered as fertile. These trials have allowed understanding where to apply inoculation in the perspective of soybean variety dissemination in the mandate areas of N2Africa project. The analysis of additive main effect and multiplicative interaction (AMMI) based on inoculation and potassium factors showed genotype variability on performance of tested varieties; this allow to know where to disseminate which variety.
Le soja est une source majeure de protéines, contribuant à la lutte contre la malnutrition, surtout des enfants. Il joue un rôle important dans la gestion des ressources naturelles par sa capacité de fixer biologiquement l’azote à travers la nodulation avec le rhizobium. Compte tenu d’une étude antérieure qui a montré que la réponse du soja à l’inoculation était plus évidente sur le soja que sur le haricot et que cette réponse variait avec les variétés utilisées, ce travail donne la synthèse des travaux d’introduction des variétés de soja dans diverses localités des zones mandataires du projet N2Africa en province du Sud Kivu, en République Démocratique du Congo et leur réponse à l’inoculation au rhizobium, en ajoutant le potassium et le phosphore pour qu’ils ne soient pas des facteurs limitants de la nodulation. Les essais ont d’abord été conduits sur un dispositif en parcelles subdivisées (split split plot) à Mudaka, en territoire de Kabare, ensuite en parcelles divisées (split plot) à Murhesa, Mushinga, Mudaka, en territoires de Kabare et Walungu ; un total de 10 variétés ont été testées, parmi lesquelles 8 importées et 2 locales. Les résultats ont montré que la réponse des variétés à l’inoculation variait avec les variétés et les localités. L’application de phosphore a montré des effets positifs, même dans les sols dits fertiles. Ces essais ont permis de connaître les localités où appliquer l’inoculation, dans la perspective de la dissémination des variétés de soja dans les zones mandataires du projet N2Africa L’analyse de l’effet additif du facteur principal et de l’interaction multiplicative basée sur les facteurs inoculation et potassium a montré une variabilité dans les performances des génotypes testés.
Language: 
Date of publication: 
2014
Region Focus: 
Central Africa
University/affiliation: 
Collection: 
RUFORUM Conferences and Workshops
Licence conditions: 
Open Access
Access restriction: 
Form: 
Printed resource
Publisher: 
ISSN: 
E_ISSN: 
Edition: 
Extent: 
273 - 279