Status of weeds and weed management practices in finger millet growing areas in eastern Uganda

Abstract: 
Finger millet (Eleusine coracana (L.) is a staple food crop and income earner in most drought stressed areas in Uganda. Unfortunately, rural communities are increasingly abandoning production of the crop due to complications with weeding arising from intensive labour associated with broadcast as a method of finger millet sowing and weeds infestation. However, limited research has been undertaken with respect to weeds affecting this crop and this has formed the rationale of this study. The objective of this study was to inventory the current weed profile, management practices and challenges faced in finger millet production within Lake Kyoga basin in Uganda. A semi-structured questionnaire was used to collect data from households in the millet producing area in Pallisa and Buyende Districts. In Pallisa District almost all (95%) households grew finger millet mostly in the first season; while in Buyende District 67% indicated that the crop is grown in both rainy seasons. Striga hermonthica (Delile) Benth was a menace in Pallisa District while Acanthosperm hispidium and Oxygonium sinuatum were dominant weeds in Buyende District. Weed diversity was greater in Buyende District (32 weed species) compared to Pallisa District (18 weed species). Weeding activities which constituted the burdensome component of finger millet production were done by women and children in Pallisa District. Buyende District had a fairly balanced distribution of roles among gender groups. Inaddition, it was established that in Pallisa district there inadequate extension services and they are almost non-existence in Buyende district, limited availability of labour particularly for weeding, frequent drought, low soil fertility, use of landrace seeds and termites limited production potential of the crop.
L’éleusine (Eleusine coracana (L.) est une culture vivrière de base et une source de revenu dans la plupart des zones en Ouganda où la sécheresse est accentuée. Malheureusement, les communautés rurales abandonnent de plus la production de la culture en raison de complications avec le désherbage découlant d’un travail intensif qui est associée à la diffusion en tant que méthode de semis d’éleusine et d’infestation des mauvaises herbes. Cependant, peu de recherches ont été entreprises en ce qui concerne les mauvaises herbes affectant cette culture, ce qui a constitué la raison d’élaboration de cette étude. L’objectif de cette étude était d’inventorier le profil des mauvaises herbes en cours, les pratiques et les défis de gestion face à la production d’elusine au sein du bassin du lac Kyoga en Ouganda. Un questionnaire semi-structuré a été utilisé pour recueillir des données auprès des ménages dans les zones productrices de culture du millet dans les districts de Pallisa et Buyende. Dans le district de Pallisa, la quasi-totalité (95%) des ménages ont planté l’éleusine principalement dans la première saison, tandis que dans le district de Buyende 67% ont indiqué que la plante est cultivée dans les deux saisons des pluies. Le Striga hermonthica (Delile) Benth était une menace dans Pallisa tandis Acanthosperm hispidium et Oxygonium sinuatum étaient des mauvaises herbes dominantes dans Buyende. La diversité des mauvaises herbes était plus grande dans Buyende (32 espèces de mauvaises herbes) par rapport à Pallisa (18 espèces de mauvaises herbes). Les activités de désherbage qui constituaient la composante la plus difficile de la production du millet étaient réalisées par des femmes et des enfants dans Pallisa. Buyende avait une répartition assez équilibrée des rôles entre les groupes de genre. En outre, il a été établi que dans le district de Pallisa, qu’il y avait des services de vulgarisation inadéquates et que dans le district de Buyende ce services étaient presque non-existence, la disponibilité limitée du travail en particulier pour le désherbage, des sécheresses fréquentes, la faible fertilité des sols, l’utilisation de semences de variétés locales et les termites ont limité le potentiel de production de la culture.
Language: 
Country: 
Region Focus: 
East Africa
University/affiliation: 
Volume: 
14
Number: 
Part 1
Pagination: 
615-621
Collection: 
RUFORUM Working document series
RUFORUM Conferences and Workshops
Licence conditions: 
Open Access
Access restriction: 
Form: 
Web resource
Publisher: 
ISSN: 
1607-9345
E_ISSN: 
Edition: