African Center of Excellence for Climate Smart Agriculture and Biodiversity Conservation at Haramaya University (ClimateSABC)

Abstract: 
Climate change is a global issue posing challenges to sustainable agriculture, biodiversity and development. The impacts of climate change are pronounced in Eastern and Southern African countries more than any other regions of the continent. Climate change poses a serious risk to agriculture, natural resources, biodiversity and subsequently poverty reduction efforts in the region. The problems associated with climate change: food-insecurity, malnutrition, poverty and biodiversity loss are interwoven and remain as primary development challenge to Eastern and Sothern African countries. Agriculture, the pillar of the economies of the region has been practiced for millennia largely without modern science and technology. The agricultural productivity of the region is lower than in other African regions. Addressing these challenges requires sustained investment in human capital to generate new technologies and innovations. Yet the current human and institutional capacity of the region generally falls short of meeting these challenges. There is also a growing recognition that new approaches and technologies are needed, with new alliances and partnerships and a renewed vision for building regional strengths to combat these challenges more effectively. The African Center of Excellence for Climate Smart Agriculture and Biodiversity Conservation (ClimateSABC) at Haramaya University in Ethiopia was proposed in response to the World Bank’s African Centres of Excellence (ACE II) initiative. The objective of ClimateSABC is to produce skilled human capital through research-based quality post-graduate programs and shortterm, skill-based training courses. We plan to upgrade our teaching and research facilities, support development and implementation of appropriate curricula and research programs through an integrated and holistic approach with our partners from other universities in the Eastern and Southern African region and other parts of the world. At the Centre, Master’s and PhD level training will be provided and applied research will be conducted focusing on generating climate smart agricultural technologies, intensifying agriculture, promoting and enhancing practices of climate smart agriculture, and exploring sustainable conservation and utilization of biodiversity. A doctoral ( PhD) program to be offered under the auspices of the Climate Smart Agriculture and Biodiversity Conservation will have four sub-specializations (Crop Sciences, Livestock Sciences, Soil and Water Science, and Policy, Institution and Innovation Studies). Five MSc programs will be offered, with two new ones (Climate Smart
Le changement climatique est un problème mondial qui pose des défis à l’agriculture durable, la biodiversité et le développement. Les impacts du changement climatique sont prononcés dans les pays d’Afrique de l’Est et du Sud plus que les autres régions du continent. Le changement climatique pose un risque sérieux pour l’agriculture, les ressources naturelles, la biodiversité, et par la suite les efforts de réduction de la pauvreté dans la région. Les problèmes liés au changement climatique tels que l’insécurité alimentaire, la malnutrition, la pauvreté et la perte de biodiversité sont entremêlés et restent un défi primaire de développement des pays africains du l’Est et du Sud. L’agriculture, un pilier de l’économie de la région a été pratiquée depuis des millénaires en grande partie sans la science ni la technologie moderne d’où la productivité agricole de la région est plus faible que dans d’autres régions d’Afrique. Relever ces défis nécessite un investissement soutenu dans le capital humain pour générer de nouvelles technologies et innovations. Pourtant, la capacité humaine et institutionnelle actuelle de la région est généralement insuffisante pour relever ces défis. Il y a aussi une reconnaissance croissante que de nouvelles approches et technologies sont nécessaires, avec de nouvelles alliances et de partenariats et une vision renouvelée, pour la construction de forces régionales capables de lutter contre ces défis de manière plus efficace. Le Centre africain d’excellence pour l’Agriculture intelligente face au changement du climat et conservation de la biodiversité (ClimateSABC) à l’Université de Haramaya en Ethiopie a été proposé en réponse de l’Initiative de la Banque mondiale pour créer des centres africains d’excellence (ACE II). L’objectif de ClimateSABC est de produire un capital humain qualifié grâce à des programmes axés sur la recherche de qualité de troisième cycle et à court terme, et des cours de formation axés sur les compétences. Nous prévoyons de mettre à niveau nos enseignements et de recherche, soutenir le développement et la mise en oeuvre des programmes appropriés d’enseignement et de recherche grâce à une approche intégrée et holistique avec nos partenaires des autres universités de l’Est et de la région de l’Afrique australe ainsi que d’autres parties du monde. Au centre, la formation de niveau Doctorat et Maîtrise et sera dispensée et la recherche appliquée sera réalisée en mettant l’accent sur la génération de technologies agricoles intelligentes par rapport au climat, l’intensification de l’agriculture, la promotion et l’amélioration des pratiques de l’agriculture intelligente par rapport au climat, et d’explorer la conservation et l’utilisation durable de la biodiversité. Il est prévu qu’un programme de Doctorat qui sera offert sous les auspices de l’Agriculture Intelligente climatique et la conservation de la biodiversité aura quatre sous-spécialisations (les sciences végétales, les sciences Animales, les sciences du sol et de l’eau, et les études de la politique, les institutions et les innovations). Cinq programmes de maîtrise seront offerts, avec deux nouveaux (Agriculture intelligente climatique et biodiversité et la gestion des écosystèmes) et trois les régionaux déjà existants (agrométéorologie et la gestion des risques naturels, la gestion de la communication de l’information agricole, et le programme collaboratif de maîtrise en économie agricole et appliquée). En outre, des programmes de formation à court terme seront menés ciblant différents acteurs et partenaires, y compris le personnel technique, les étudiants et les facultés des partenaires régionaux, internationaux et nationaux visant à améliorer leurs connaissances et leurs compétences dans l’agriculture intelligente du climat et de la conservation de la biodiversité. Les partenariats régionaux, internationaux et nationaux de recherche seront également mis en place et des recherches conjointes menées et des publications produites dans les domaines prioritaires de la région. En résumé, le projet vise à produire un capital humain qualifié pour relever les défis posés par le changement climatique par le biais de l’éducation de qualité post-universitaire et de la recherche à l’Université de Haramaya en partenariat avec les universités de la région de l’Afrique orientale et australe, ainsi qu’avec d’autres établissements d’enseignement supérieur dans le monde.
Language: 
Date of publication: 
2016
Country: 
Region Focus: 
East Africa
Volume: 
14
Number: 
Part 1
Pagination: 
61 - 74
Collection: 
RUFORUM Working document series
RUFORUM Conferences and Workshops
Licence conditions: 
Open Access
Access restriction: 
Form: 
Web resource
Publisher: 
ISSN: 
1607-9345