Effect of farming practices on the occurrence of scab of wheat and its management through cultivar resistance

Abstract: 
A survey was carried out in Nakuru and Narok Counties at hard dough stage and at harvest. A semi structured questionnaire was used to collect information on wheat production practices. Fusarium head blight incidence and severity in each farm were determined. Fusarium spp. were isolated from kernels at harvest by plating on low strength potato dextrose agar modified with minerals and antibiotics. The fungi were identified based on their morphological and cultural characteristics. Host resistance was determined and the area under disease progress curve (AUDPC) was calculated. Majority of the farmers in the two Counties were small scale who rotated wheat with maize or grew wheat in the same fields in consecutive years. The prevalence of FHB in the two Counties was 100%. F. tricinctum and F. poae were the most common Fusarium spp. in wheat kernels sampled from Narok at harvest while the corresponding species in wheat from Nakuru County were F. avenaceum and F. graminearum. All the wheat varieties and lines tested were susceptible to F. graminearum although the level of susceptibility differed. The study indicated that farming practices and varieties greatly contribute to the occurrence of FHB. Therefore, there is need to promote farming practices that would reduce sources of primary inocula for FHB; as well as undertake breeding for resistance of wheat cultivars for better management of the disease.
Une enquête a été réalisée dans les comtés de Nakuru et de Narok au stade pâteux dur et à la récolte. Un questionnaire semi structuré a été utilisé pour recueillir des informations sur les pratiques de production de blé. L’incidence de la fusariose de Fusarium et la gravité dans chaque exploitation ont été déterminées. Les Fusarium spp. ont été isolés à partir de grains à la récolte par étalement sur gélose faible résistance de patate dextrose modifié avec des minéraux et des antibiotiques. Les champignons ont été identifiés sur la base de leurs caractéristiques morphologiques et culturelles. La résistance qui accueille a été déterminée et l’aire sous la courbe de progression de la maladie (AUDPC) a été calculée. La majorité des agriculteurs dans les deux comtés étaient des petits exploitants qui faisaient des rotations de blé avec du maïs ou plantaient du blé et du maïs dans les mêmes champs dans les années consécutives. La prévalence de la FHB dans les deux comtés était de 100%. F. tricinctum et F. poae étaientt les Fusarium spp les plus courants dans les grains de blé de l’échantillon de Narok à la récolte, tandis que les espèces correspondantes dans le blé du comté de Nakuru étaient F. avenaceum et F. graminearum. Toutes les variétés de blé et des lignées testées étaient sensibles à F. graminearum bien que le niveau de sensibilité soit différent. L’étude a indiqué que les pratiques et les variétés agricoles contribuent grandement à l’apparition de la FHB. Par conséquent, il est nécessaire de promouvoir des pratiques agricoles qui permettraient de réduire les sources d’inoculum primaire pour la FHB; ainsi que procéder à la sélection pour la résistance des cultivars de blé pour une meilleure gestion de la maladie.
Language: 
Date of publication: 
2014
Country: 
Region Focus: 
East Africa
University/affiliation: 
Collection: 
RUFORUM Conferences and Workshops
Licence conditions: 
Open Access
Access restriction: 
Form: 
Printed resource
Publisher: 
ISSN: 
E_ISSN: 
Edition: 
Extent: 
249 - 254